Afrique-Enfance-Protection

L'Agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants au menu d'un webinar

APA-Dakar (Sénégal) Par Édouard Touré

La rencontre en ligne de ce mardi 15 juin 2021, a été organisée par le Mouvement africain des enfants et jeunes travailleurs (MAEJT) en collaboration avec Enda jeunesse-action, a appris APA auprès des organisateurs.

En différant la célébration du 12 juin, journée mondiale contre le travail des enfants et en prélude à la célébration du 16 juin , journée de l’enfant africain, le MAEJT a organisé ce webinar sur le thème : "Conflits, travail des enfants et défis de la mise en œuvre de l’Agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants".

Les participants en ont profité pour "interpeller nos décideurs d'agir pour une Afrique unie et solidaire dans un climat pacifié afin de faciliter la mise en œuvre de l’Agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants".

Le MAEJT a saisi l’occasion pour présenter son Flyer intitulé «Trop c’est trop, ça doit s’arrêter ! ». Ce Flyer est un cri de cœur des enfants que le Mouvement a décidé de transmettre aux institutions régionales, Chefs d’Etat africains, aux acteurs,... pour une meilleure protection des enfants du continent. 

Le Mouvement africain des enfants et jJeunes travailleurs (MAEJT) a été créé en 1994 en Côte d'Ivoire par des enfants et des jeunes de 4 pays : Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali et Sénégal. 

Il s'est rapidement développé et finit par devenir un mouvement panafricain qui est aujourd’hui présent dans 28 pays d’Afrique de l’Ouest, Centre, Est et Sud, à savoir : Benin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Ethiopie, Ghana, Gambie, Guinée Bissau, Guinée, Kenya, Liberia, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Ouganda, République Démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Sierra Leone, Tchad, Tanzanie, Togo , Zambie et Zimbabwe.

Fin 2019, le MAEJT comptait 1.097.799 membres et sympathisants dont 333.002 membres effectifs, regroupés en 4.693 Groupes de Base fédérés en 415 associations dans autant de villes. La majorité des membres (73%) sont des enfants (moins de 18 ans) et 57 % sont des filles.

TE/APA

Réagir à cet article