Chers visiteurs, si vous ne retrouvez pas certaines données sachez que le site est toujours en cours de Migration, merci de votre compréhension.

RDC : les trois axes de la politique touristique du gouvernement

APA Kinshasa (RD Congo) -

Le développement de l’industrie touristique, des conditions d’attractivité et de compétitivité du tourisme congolais ainsi que la transformation du tourisme en un vecteur de la sensibilisation citoyenne et de la consolidation de la paix constituent les trois axes principaux de la politique du gouvernement en matière de tourisme, a indiqué André Moke Sanza.

Selon le ministre du Tourisme qui s’exprimait mardi à Kinshasa lors d’une réunion de prise de contact avec ses collaborateurs, le développement de l’industrie touristique passe notamment par la mise en place des mécanismes efficients susceptibles de favoriser l’épanouissement du tourisme congolais dont le potentiel est aussi riche que l’est le secteur minier congolais.

A cet effet, le ministre Moke Sanza a relevé que l’aboutissement rapide du processus de mise en œuvre du Fonds de promotion touristique apparait comme une action prioritaire.

Il est question également, a-t-il indiqué, d’offrir aux investisseurs touristiques déjà opérationnels ou potentiels les conditions d’accompagnement nécessaires de manière à booster ce secteur.

Par ailleurs, le ministre Moke Sanza entend développer davantage l’attractivité et la compétitivité du tourisme congolais à travers notamment un bon projet de marketing. Il voudrait, plus encore, faire du tourisme un créneau pour projeter une image positive de la RD Congo qui est, selon lui, « une merveille de la nature ».

Enfin, il veut faire du tourisme un vecteur de la sensibilisation citoyenne et de la consolidation de la paix afin d’amener les Congolais à intérioriser la nécessité de participer à la consolidation de la paix qui reste la condition nécessaire pour profiter des attraits et des avantages du tourisme.


Il existe plus de 600 sites touristiques répertoriés à travers la RD Congo mais le développement du tourisme dans ce pays souffre de plusieurs maux notamment l’impraticabilité des routes, le manque d’hôtels répondant aux normes, le coût des visas, l’insécurité particulièrement à l’Est du pays et la faiblesse de moyens de communication.



MYW/cat/APA

Réagir à cet article