Centrafrique-Parlement-Paix

Abdou Karim Meckassoua appelle à soutenir le plan de paix en RCA

APA-Bangui (Centrafrique)

Le Président de l’Assemblée nationale de Centrafrique, Abdou Karim Meckassoua, a clôturé lundi soir la première session ordinaire de l’institution parlementaire en présentant une recommandation des députés visant à ramener la paix dans le pays à travers l'instauration d'un cessez-le-feu sur toute l’étendue du territoire en vue d’un accord de paix.

Parmi les propositions on relève aussi le lancement d’un véritable programme de Désarment, Démobilisation et Réinsertion (DDR) en faveur des groupes armés.

M. Meckassoua a souligné la nécessité d’un véritable engagement pour une dynamique de paix à travers les comités locaux de paix installés sur l’ensemble du territoire national.

Parmi ces mesures il y a aussi la prise en compte des victimes,  au centre du processus de paix, en instaurant des grands travaux de reconstruction dans lesquels elles seront intégrées.

Abdou Karim Meckassoua a qualifié l’initiative des députés de  « projet cohérent et ambitieux qui respecte la constitution centrafricaine ».

« L’Assemblée nationale est dans rôle également en prenant une telle initiative car le pays traverse des moments difficiles. En plus du vote des lois et du contrôle de l’action gouvernementale, l’Assemblée peut prendre des initiatives pour sauver le pays », a expliqué le Président du parlement.

M. Meckassoua a appelé « le gouvernement et les partenaires au développement de la RCA à travailler dès aujourd’hui autour de l’initiative de paix qui constitue une urgence vitale pour la vie de la nation et des citoyens centrafricains ».

Le bureau de l’Assemblée nationale a été renouvelé au cours de cette session qui a duré trois mois.

BB/od/APA

Réagir à cet article