Afrique du Sud-Téléphonie

Af’Sud : vers l’introduction du réseau 5G

APA - Pretoria (Afrique du Sud)

Le numérique est « essentiel » pour la croissance de l’économie sud-africaine qui se remet des effets de la pandémie de Covid-19, selon Cyril Ramaphosa.

L’Afrique du Sud a conclu une vente aux enchères de spectre à forte demande pour les télécommunications mobiles, rapportant au gouvernement près d’un milliard de dollars de revenu, a annoncé ce mardi le président Cyril Ramaphosa.

Le spectre de 960 millions de dollars US pour les télécommunications mobiles ouvrira la voie à un Internet plus rapide et à une connectivité moins chère avec le déploiement de l’Internet 5G dans le pays, a poursuivi le chef de l'État sud-africain.

« Nous sommes déterminés à ce que l’Afrique du Sud ne soit pas laissée pour compte par l'économie numérique, tout comme nous sommes déterminés à ce qu’aucune communauté et aucune personne ne soit laissées pour compte dans l’expérience des vastes avantages d’être numériquement connecté au monde », a-t-il indiqué.

Il a ajouté : « L’octroi de licences pour le spectre est l’une des principales réformes que nous mettons en œuvre pour moderniser et transformer les industries de réseau clés comme l'énergie, les télécommunications, les transports et l’approvisionnement en eau ».

Le président a déclaré que la vente aux enchères de vendredi dernier a déjà créé de nouvelles « opportunités d’investissement dans la production d’électricité, le transport ferroviaire de marchandises et les ports ».

Selon lui, « l’octroi de licences pour ce nouveau spectre sera accompagné d’obligations sociales convenues pour connecter les écoles publiques, les établissements de santé et les postes de police au cours des trois prochaines années ».

« Comme la richesse minérale qui se trouve sous notre sol, le spectre radioélectrique est une ressource nationale précieuse qui doit être utilisée au profit de tous les Sud-Africains », a déclaré Cyril Ramaphosa.

NM/jn/fss/te/APA

Réagir à cet article