Burkina Faso-Presse-Revue

Agriculture, politique et justice au menu des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini -

Les quotidiens burkinabè commentent, ce mardi, l’actualité relative à la justice, notamment le procès du putsch manqué de septembre 2015 et la Journée mondiale des légumineuses, célébrée, la veille.

«Journée mondiale des légumineuses: Renforcer les sources de revenus des ménages ruraux », arbore à la une Sidwaya, quotidien à capitaux publics.

Selon le journal, le Burkina Faso, à l’instar des autres pays du monde entier, a célébré en différé, la Journée mondiale des légumineuses sous le thème «Des légumineuses pour renforcer les sources de revenus et les moyens d’existence des ménages ruraux». La cérémonie s’est déroulée dans la commune rurale de Méguet dans la région du Plateau central.

A son tour, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, affiche : «Journée mondiale des légumineuses: un tremplin de lutte contre la faim».

Le même journal, évoquant la crise au sein de la Garde de sécurité pénitentiaire (GSP), informe que le syndicat suspend son débrayage pour un mois.

Quant au journal privé Le Quotidien, il consacre sa manchette au procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015 et il reprend à ce propos cette déclaration en tant que témoin de l’ex-Directeur général de la police nationale Lazare Tarpaga : «Des militaires à motos ont tiré à balle réelles sur des manifestants, qu’ils assument la responsabilité de leurs actes».

De son côté, Sidwaya rapporte ces propos de l’ex-président de l’Autorité de régulation de la communication électronique et des postes (ARCEP), Mathurin Bako : «J’ai été contraint de collaborer».

Dans sa rubrique ‘’Mardi politique’’, Le Pays, autre quotidien privé, donne la parole au député Tahirou Barry, ex-ministre de la Culture, démissionnaire, qui dit : «Je me demande bien si ce gouvernement pourra sortir du piège de l’immobilisme».


ALK/cat/APA

Réagir à cet article