Côte d'Ivoire-Indépendance-Armée

An 59 de l’indépendance: la Côte d'Ivoire dévoile ses vecteurs aériens de combat

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

La commémoration de l’an 59 de l’indépendance de la Côte d'Ivoire a été marquée mercredi par un défilé aérien avec trois aéronefs de type Mi-24, deux Antonov et un aéronef de transport de troupes, le Casa C-295 W, pouvant contenir 48 à 71 passagers et faire le largage.

Sous le coup de 10H05 GMT (heure locale) et des salves de canon,  ont débuté les festivités avec des honneurs militaires au chef de l’Etat  ivoirien Alassane Ouattara, qui à bord d‘un command car de l’armée a  passé en revue les troupes. 

Ces aéronefs  tactiques et de combat qui ont décollé depuis la base aérienne de  Port-Bouët, une cité balnéaire dans le Sud d‘Abidjan, ont survolé le  ciel de Treichville où le défilé s’est déroulé en présence des autorités  politiques, militaires, des diplomates, des chefs coutumiers et des  populations.

Le buste et le corps en exergue,  les différentes troupes ont exécuté le défilé militaire sous des pas  cadencés. Des démonstrations de maniement d’armes ont été également  faites par une unité spéciale devant le président Alassane Ouattara.  Car, chaque militaire est censé maîtriser son arme. 

Ce  cérémonial, délocalisé sur un grand boulevard d’Abidjan, se veut  particulièrement un lien armée-nation. Et, dans le cadre de la  coopération, les forces armées de la Guinée, du Royaume du Maroc et des  forces armées françaises en Côte d'Ivoire,  ont pris part à cette  célébration.   

Le saut en parachute a bouclé le  défilé militaire aux environs de 12H30 GMT. Il a été exécuté par quatre  parachutistes qui sont descendus avec succès sur l’espace aménagé pour  les festivités, à plus de 1.500 mètres d’altitude, sous des cris et des  vivats de la foule.    

AP/ls/APA

Réagir à cet article