Côte d'Ivoire-Banque Africaine de développement

BAD: l’avocat Souley Amadou nommé conseiller et directeur juridique par intérim

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

Souley Amadou, avocat spécialisé dans les transactions, a été nommé conseiller juridique général et directeur du Département des services juridiques par intérim de la Banque africaine de développement (BAD), avec effet au 1er juillet 2020, annonce une note de l’institution.

Avocat spécialisé dans les transactions, Souley Amadou est titulaire d'un doctorat en droit bancaire et financier de l'université de Clermont-Ferrand (France). Il possède plus de 24 ans d'expérience dans le domaine juridique, dont 20 ans passés au sein du Groupe de la BAD.  

Au sein de la Banque, Souley Amadou a également assumé, de 2015 à 2018, les fonctions de secrétaire général et de directeur des services juridiques par intérim d’Africa50. Praticien chevronné des questions juridiques, il occupe un poste dont il connaît déjà les rouages. 

Reconnu pour son leadership stratégique et ses compétences managériales dans des environnements multiculturels, cet avocat est un soutien juridique à la Banque, et jouit d’une solide expérience en matière de conseil dans le secteur public que privé. 

Précédemment, chef de la division des opérations du secteur privé au sein du Département des services juridiques, poste qu'il occupe depuis 2009, Souley Amadou a mené avec efficacité l’ensemble des activités portant sur les aspects juridiques de toutes les opérations non souveraines de la Banque.

 Selon l’institution bancaire, il a fait preuve d'innovation en matière de gestion du personnel et de mentorat, avec le soutien appuyé d'une solide équipe de juristes qu'il a mise en place, démontrant sa capacité à relever les défis opérationnels et à concevoir des solutions pratiques.

Il s’affichait comme le conseiller juridique principal de la Banque, en charge des opérations des secteurs public et privé, fonction qu' il assumera de 1999 à 2019. Il a contribué à mobiliser des financements extérieurs auprès d'entités souveraines et d’institutions non souveraines. 

Avant d’être recruté par la BAD en 1999, Souley avait occupé différents postes dans le domaine de la réglementation des marchés à terme à Washington DC et à Paris, en tant qu'avocat et consultant pour la Commodity Future Trading Commission (CFTC) et pour Euronext, en France.  

Juriste d'entreprise senior dans de grands cabinets d'avocats, tels que le Cabinet Tonini, Souley Amadou a mené des activités axées principalement sur le soutien juridique dans le domaine des privatisations, des titrisations et des opérations de financement de projets d'infrastructures. 

M. Amadou a décroché son doctorat en droit des affaires à l’Université d'Auvergne, Clermont-Ferrand I (1993), en France. Il est titulaire d'un DEA en fiscalité et droit des affaires, de la même Université (1990) et du Certificat d'aptitude à la profession d'avocat (CAPA) obtenu en 1995 au Centre de formation du Barreau d’Auvergne.

AP/ls/APA

Réagir à cet article