à l'instant

    • Cameroun-Société-Justice

      APA-Yaoundé (Cameroun) - — Le procureur général près la cour d’appel de la région camerounaise du Nord-Ouest a déposé, lundi, une requête portant désistement de l’État du Cameroun dans l’affaire qui l’oppose...

    • Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains

      APA-Rabat (Maroc) - — Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur nombre de sujets dont la spoliation foncière, la réforme de l’enseignement, le prochain congrès du parti de l’Istiqlal, l’...

    • L’ex-CEMA Philippe Mangou en vedette dans la presse ivoirienne

      APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) — Au lendemain de sa première comparution en qualité de témoin à charge contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé à La Haye, l’ex-Chef d’Etat-Major de l’armée (CEMA), le général Philippe...

    Burkina Faso-Santé

    Burkina : convention avec un Groupe suisse pour la prise en charge du cancer du sein et de l’hépatite B

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) -

    Le Gouvernement burkinabé vient de signer une convention de partenariat avec le Groupe pharmaceutique Suisse Roche pour la prise en charge du cancer du sein et de l’hépatite B, a appris APA auprès du ministère de la santé.

    Etalée sur une période de cinq ans, cette convention sera mise en œuvre à travers les programmes "Accès Roche-Hépatite Virale B" et "Accès Roche-Cancer du sein".

    L’ambition du gouvernement est de parvenir à "une amélioration significative" du cancer du sein et de l’hépatite B par une approche prenant en compte la sensibilisation, le renforcement du plateau technique, la formation médicale continue des praticiens et l’accès à coût réduit aux traitements de Roche", selon le ministre de la Santé, Smaïla Ouédraogo.

    L’entente avec le groupe helvétique va permettre de poser les diagnostics et de faire le suivi des traitements de ces pathologies, de résoudre les problèmes de la disponibilité du médicament sur le territoire et de l’accessibilité financière.

    Le groupe suisse s’est engagé à faciliter l’accès aux médicaments innovateurs qu’il a découverts et à mettre à la disposition du pays l’histochimie, un appareil à la pointe des technologies de prise en charge des cancers, jusque-là inaccessible au Burkina Faso.


    Selon les statistiques du ministère de la Santé, le Burkina Faso connait une augmentation progressive des cas de cancer par an. Annuellement, il a été enregistré 200 cas entre 1986 et 2006.

    Les femmes sont les plus touchées (55%) et le cancer du sein étant le plus fréquent avec 18,1%.


    TT/cat/APA

    Réagir à cet article