à l'instant

    • Togo : le NET se retire de la commission électorale

      APA-Lomé (Togo) De notre correspondant : Nephthali Messanh Ledy — Le Nouvel engagement togolais (NET, opposition) a annoncé, lundi, le retrait de son représentant à la Commission électorale nationale indépendante (CENI), quelques heures après la...

    • Pas d’observateurs européens à la présidentielle camerounaise

      APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant : Mbog Achille — Le chef de délégation de l’Union européenne (UE) au Cameroun, Hans-Peter Schadek a indiqué lundi que l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 se déroulera sans les observateurs...

    • 20 milliards f cfa de la Boad pour des logements sociaux au Bénin

      APA-Cotonou (Bénin) De notre Correspondant : Ulvaeus Balogoun — Le conseil d’administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (Boad) a, lors de sa 110ème session tenue le 19 septembre à Abidjan (Côte d’Ivoire), engagé 9 nouveaux pro...

    Cameroun-Cinéma

    Cameroun : 70 films en lice pour la 22è édition des Ecrans noirs du cinéma

    APA – Douala (Cameroun) -

    Quelque 70 films sont en sélection pour la 22è édition du Festival du cinéma africain dénommé « Les Ecrans noirs » qui se déroulera au Cameroun du 13 au 20 juillet 2018, a appris APA dimanche auprès du Comité d’organisation.

    Sur ces films en compétition, le Cameroun en présente 17, soit le plus grand nombre, devant les autres pays participants comme Algérie, l’Afrique du Sud, le Bénin, le Burkina Faso, l’Egypte, le Mali, le Maroc, l’Ouganda, la République démocratique du Congo, le Sénégal et la Tunisie.

    Dans la catégorie des longs métrages étrangers, l’on note des films venant de l’Allemagne, de la Belgique, du Brésil, de la Corée, du Portugal. Dans les séries, le Nigeria est en tête devant le Cameroun, le Gabon et la République centrafricaine.

    La catégorie Afrique centrale compte des films venant du Cameroun, du Congo, du Gabon, et de la RDC, notamment.

    En dehors de la projection des films, les festivaliers auront droit à des séances de formation et à des conférences-débats prévues dans les deux sites du festival, Yaoundé, la capitale, et Douala, la métropole économique.


    MBOG/cat/APA

    Réagir à cet article