Cameroun-Santé-Épidémie

Cameroun: alerte à la variole du singe à l’Est (officiel)

APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola

La délégation régionale de la Santé publique de la région camerounaise de l’Est a déclenché une veille sanitaire dans tous les districts du secteur dans la zone, à la suite d’un cas de décès des suites variole du singe, encore appelée «monkey pox», survenu dans la localité d’Ayos située à une centaine de kilomètres de la capitale, Yaoundé.

Sans indiquer si d’autres cas avaient été notifiés, ledit service alerte les différentes formations sanitaires, ainsi que les agents de santé communautaire, quant à la dangerosité du "monkey pox" virus auquel les enfants sont les plus vulnérables, et qui se transmet à l’humain par les animaux via un contact direct ou indirect, se manifestant par ailleurs par la fièvre, une éruption cutanée pustuleuse généralisée ainsi que des difficultés respiratoires.

La dernière alerte à la variole du singe au Cameroun remonte à mai 2018 dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où le système de surveillance épidémiologique avait enregistré, quelques semaines auparavant, des cas de contamination humaine à cette maladie virale réputée très contagieuse.

FCEB/cd/APA

Réagir à cet article