à l'instant

    Cameroun-Transports

    CAMRAIL met en service cinq nouvelles locomotives

    APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant : Mbog Achille

    La Cameroon railways (CAMRAIL), filiale du Groupe Bolloré, concessionnaire du chemin de fer camerounais, a procédé vendredi à la mise en circulation de cinq nouvelles locomotives acquises en janvier dernier à hauteur de 12,3 milliards de FCFA auprès du constructeur américain General Electric, a appris APA samedi auprès des responsables de cette entreprise.

    D’une puissance de 3300 CV chacune, « elles sont dotées des dernières technologies dont un système anti-patinage qui viendront renforcer les capacités de traction de CAMRAIL et améliorer la qualité des services offerts aux usagers », a indiqué la direction générale dans un communiqué de presse.

    Ces nouvelles acquisitions font partie d’une commande de neuf locomotives réalisées par l’État du Cameroun qui prendra en charge le financement des quatre autres locomotives restantes.

    La mise en service qui avait pour cadre la gare centrale de Bessengue à Douala, était placée sous la présidence du ministre des Transports, Ernest Massena Ngalle Bibehe, en présence de Mohamed Diop, directeur régional Golfe de Guinée de Bolloré Transport & Logistics, d’Aboubakar Abbo et Pascal Miny respectivement président du conseil d’administration et directeur général de CAMRAIL.

    La mise en mise en service de ce matériel roulant intervient après qu’une vingtaine de collaborateurs de CAMRAIL a suivi une formation aux États-Unis dans les ateliers du constructeur américain General Electric.

    Selon les responsables de CAMRAIL, « ces acquisitions s’inscrivent dans le cadre du 2ème Plan quinquennal des investissements ferroviaires qui prévoit par ailleurs l’acquisition par l’État du Cameroun du matériel roulant destiné à la relance des activités voyageurs, soit 25 voitures auprès de CIM-SSRT et 5 modules autorails auprès de la société suisse STADLER ».

    Avec 1500 salariés et 4000 emplois indirects, CAMRAIL qui est à sa vingtième année d’activités dans le pays « est un acteur majeur du développement économique et social au Cameroun », avec en moyenne 12 milliards de francs CFA d’investissement par an.

    Chaque année, l’entreprise reverse en moyenne 10 milliards de FCFA chaque année à l’État du Cameroun au titre des redevances, taxes et impôts, ont assuré ses dirigeants.


    MBOG/te/APA

    Réagir à cet article