à l'instant

    Côte d’Ivoire-Maroc-Coopération-Santé-Caravane

    Caravane médicale de l’ISESCO : les médecins marocains saluent la collaboration de leurs collègues ivoiriens

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Au deuxième jour de la Caravane médicale et socio-éducative de l’Organisation Islamique pour l’Education, les sciences et la Culture(ISESCO) et de la Fondation Alwaleed Philanthlropies à Abidjan, les médecins spécialistes du Royaume du Maroc, membres de l’organisation disent être ‘’émerveillés’’ par la qualité de la collaboration de leurs collègues ivoiriens pour cette caravane.

    Vendredi, entre deux consultations ophtalmologiques gratuites, au service d’ophtalmologie du Centre hospitalier de Treichville (CHU), Dr Marrakohi Chakib, ophtalmologiste, se prête aux questions de APA.  ‘’Je suis émerveillé comme l’ensemble des médecins marocains de voir une telle organisation’’, dit d’entrée le praticien marocain.

    ‘’Ça se passe très bien. C’est vraiment naturel, les gens sont en place, les rendez-vous sont bien structurés. Il y a une logistique extraordinaire. Et ce n’est pas seulement dans le cadre de cette  caravane. Je suis émerveillé de voir un tel comportement des malades’’, apprécie Dr Chakib.

    Pour la caravane parrainée par la Première Dame Dominique Ouattara, le service d’ophtalmologie du CHU de Treichville qui sert de base de la vingtaine de médecins marocains, la majore et M. Zady s’attèlent à orienter les patients. ‘’L’organisation est impeccable’’, apprécie encore Dr Marrakohi  Chakib, ‘’heureux’’ d’avoir résolu ‘’le problème de vue’’ d’une jeune étudiante.

    ‘’Son cas était intéressant parce qu’elle a un problème de vue assez particulier. Un problème d’équilibre entre ses yeux dont la correction nécessite une particularité dans la prescription des verres. Ça ne nécessite pas une intervention chirurgicale mais l’équilibre de sa vision demande un peu d’expérience’’ explique-t-il.

    Selon lui, il a montré  à la jeune patiente ‘’comment elle devrait s’y prendre et elle est repartie toute satisfaite’’. ‘’Pour moi c’est un pur bonheur parce que c’est une jeune étudiante. J’ai toujours été soucieux de la vision des enfants dès qu’ils commencent la scolarité. Je n’ai jamais souhaité voir dans une classe des enfants très brillants promis un bel avenir, handicapés par la vue’’, souligne Dr Chakib.

    Avec ses trente ans d’expérience, il révèle avoir ‘’ sensibilisé nos amis pédiatres au Maroc pour instaurer une consultation ophtalmologique obligatoire avant l’âge de 8 ans, entre 4 et 5ans qui est l’âge du début de la scolarité. La vision se développe jusqu’à 8 ans. Au-delà, l’œil est normal mais ne marche pas ou ne marche pas bien’’, conseille-t-il saluant ‘’l’efficacité du corps médical ivoirien’’.

    A la mi-journée, une soixantaine de patients (femmes et enfants) a pu être consultée gratuitement par l’équipe des médecins de l’ISESCO à la satisfaction des responsables du service ophtalmologie du CHU de Treichville. ‘’C’est une action humanitaire  de grande portée que nous saluons’’, se réjouit Pr Gbé Kassieu, le chef   dudit service.

    A l’hôpital général de Port-Bouët (Sud d’Abidjan), des consultations pédiatriques et gynécologiques ont été également données vendredi aux patients.

    Pour le volet médical, la Caravane prévoit des consultations médicales spécialisées bénévoles  en  gynécologie, pédiatrie, cardiologie, chirurgie infantile, ORL, ophtalmologie…avec la délivrance gratuite de médicaments aux patients cibles dans des centres de santé de Marcory, Port-Bouët, Treichville et Cocody.

    HS/ls/APA

    Réagir à cet article