Burkina Faso-UE-Convention

Cinq milliards FCFA de l’UE pour promouvoir trois chaines de valeur au Burkina

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini

L’Union européenne (UE) vient de signer avec le Burkina Faso, une convention de près de 5 milliards de francs CFA pour accompagner le pays dans la promotion de trois chaines de valeur que sont la graine de coton, le miel, l’énergie solaire et domestique, a-t-on appris vendredi auprès du ministère en charge du Commerce.

La convention signée jeudi entre le gouvernement burkinabè et la délégation de l’UE, s’inscrit dans l’Initiative régionale développée par la CEDEAO, notamment, le Programme pour la compétitivité en Afrique de l’Ouest (volet Burkina Faso).

Ledit programme, précise-t-on, ambitionne de renforcer la compétitivité de l’Afrique de l’Ouest et de promouvoir l’intégration des pays dans le système commercial régional et international.

D’un coût total de 5 414 925 035 francs CFA, dont 4 919 677 500 francs CFA comme contribution de l’UE et 491 967 750 francs CFA comme apport de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso (CCI-BF), la mise en œuvre dudit programme est également de 60 mois dont 24 mois pour la période de clôture.

Il s’agira de renforcer la capacité de production, de transformation, d’exportation des différentes chaines de valeurs ciblées (la graine de coton, le miel, l’énergie solaire et domestique) et de stimuler ainsi leur contribution au développement industriel national.

«Ce sont des filières à potentiel important de croissance et de création d’emploi et cette signature de convention est un processus qui se termine et qui permet d’ouvrir une nouvelle voie de coopération entre l’UE et le Burkina Faso pour l’appui du secteur privé», a expliqué le Secrétaire général du ministère du Commerce, Boubacar Traoré.

M. Traoré a fait remarquer que l’UE est l’un des bailleurs qui appuie fortement le secteur privé burkinabè.

En effet, selon lui, au cours des 15 dernières années, l’UE a appuyé le Burkina Faso pour le développement des entreprises à travers le Programme de renforcement des capacités des entreprises, mis en œuvre par des structures d’appui dont la Maison de l’entreprise du Burkina.

Les statistiques révèlent que la coopération entre le Burkina Faso et l’Union européenne se porte bien.

En guise d’illustration, entre 2014 et 2020, l’appui de l’UE au gouvernement burkinabè se chiffre à près de 980 millions d’euros, soit environ 643 milliards de francs CFA, tous instruments confondus.


ALK/te/APA

Réagir à cet article