Congo-Environnement-Protection

Congo : la chasse sportive suspendue pour six mois

APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri

Le ministère de l’Economie forestière a suspendu, le 1er novembre 2019, la chasse sportive pour une durée de six mois à compter du 1er novembre 2019, a appris APA samedi de source officielle, qui précise que cette décision est conforme dispositions de l’arrêté n°3772 du 12 août 1972 fixant les périodes d’ouverture et de fermeture de la chasse sportive en République du Congo.

Selon le Directeur général de l’Economie forestière, Joseph Moumbouilou, cette fermeture de la chasse sportive sur toute l’étendue du territoire national à compter du 1er novembre ne constitue en rien une disposition qui vise « à priver les citoyens de consommer la viande de brousse».

« Cette disposition, a-t-il justifié, vise à garantir une disponibilité de la ressource faunique à travers une exploitation planifiée et durable au profit des générations présente et future ».

Il a ajouté que la « disparition de cette ressource dans nos massifs forestiers pourrait mettre sérieusement en péril l’équilibre écologique avec pour effets néfastes, le dérèglement climatique et entraîner des conséquences pour la survie de l’homme sur la planète terre ».

Pendant six mois donc, la population des grands centres urbains se contentera de la viande d’élevage et des ressources halieutiques afin de satisfaire leurs besoins alimentaires en protéine animale.

De ce fait, Joseph Moumbouilou a invité la force publique, les communautés locales et la population autochtone (qui vit de la chasse et de la cueillette) à conjuguer leurs efforts pour assurer la bonne conservation des espèces sauvages.

Au Congo, malgré les nombreux appels à la protection de la faune sauvage, cette ressource subit une grande menace à cause du braconnage perpétré par des nationaux et des étrangers.



LCM/te/APA

Réagir à cet article