Chers visiteurs, si vous ne retrouvez pas certaines données sachez que le site est toujours en cours de Migration, merci de votre compréhension.

Côte d’Ivoire-Société-Grève-Santé

Côte d’Ivoire: la grève des fonctionnaires affecte les hôpitaux

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

La grève lancée, lundi, par l’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IF-CI), affecte de façon globale l’administration ivoirienne, notamment les hôpitaux où l’on observe toutefois, un service minimum, a constaté APA sur place lors d’une visite au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Treichville.

Dans ce centre situé au Sud d’Abidjan, le service minimum est assuré dans  les services d’urgence. ’’Nous sommes tous à nos postes mais nous ne  travaillons  pas, sinon il s’agirait d’un abandon de poste. Nous suivons le mot d’ordre », a  confié à un journaliste de APA un infirmier, rencontré au service d’hématologie au laboratoire d’urgence.

Au service Gynécologie, l’organisation du service minimum se fait en interne et à tour de rôle. «Nous ne recevons pas de nouveaux malades mais tous les anciens sont pris en charge », a expliqué un agent de la santé.

Les services de consultation  d’ophtalmologie et de dermatologie étaient  fermés. Quant à la pharmacie du CHU, elle  reste ouverte et le service minimum y est assuré. Cette grève paralyse d’autres  secteurs d’activités notamment les établissements scolaires.

"Le relèvement de l’âge de retraite des fonctionnaires des grades D à A3 passe de 57 à 60 ans et celui des agents de l’Etat des grades A4 à A7 passe de 60 à 65 ans, la hausse du taux de cotisation qui passe de 18% à 25% supportée à hauteur de 2/3 par l’Etat et 1/3 par le fonctionnaire et le prolongement de la période d'obtention du capital décès",  sont entre autres les revendications des grévistes qui comptent étendre leur mouvement jusqu’au vendredi 13 janvier prochain.

L’ex -ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration, Pascal Abinan Kouakou avait en marge de la présentation des vœux au Chef de l’Etat, mercredi, a exhorté les fonctionnaires à la patience. «Que le front social s’apaise parce que le gouvernement est à l’écoute de leur préoccupations. 2017 apportera beaucoup de réponses à leurs préoccupations », a confié à APA Pascal Abinan.

MC-SY/ls/APA

Réagir à cet article