à l'instant

    Côte d’Ivoire-Environnement

    Côte d’Ivoire: le ministre Donwahi appelle à la mise en place d’un mécanisme pour réduire la disparition des primates

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le ministre ivoirien des Eaux et forêts a appelé, lundi, les participants au congrès inaugural de la Société africaine de primatologie (SAP) à la mise en place d’un ‘’mécanisme de conservation pour réduire la disparition des primates’’ en Afrique.

    Selon M. Donwahi qui ouvrait les travaux de ce congrès inaugural à Bingerville, la question des primates ‘’interpelle tout le monde pour une meilleure conservation. Le défi n’est pas seulement d’ordre environnemental, il est, également, politique’’, a-t-il déclaré, invitant les participants à ‘’apporter des innovations pour mettre en place un mécanisme de conservation pour réduire la disparition des primates’’ sur le continent.

    Avant lui, au nom de la ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto, Pr Delphin Ochou son Directeur de cabinet a salué la future Société africaine des primates qui naîtra au terme du congrès inaugural.

    ‘’ J’encourage les organes de la SAP à œuvrer pour l’atteinte des objectifs que sont entre autres la conservation des primates’’, a-t-il émis.

    Auparavant, Pr Inza Koné, le président du Comité d’organisation a situé les objectifs du congrès inaugural autour du thème ‘’nouveaux défis et opportunités dans la conservation des primates à travers l’Afrique’’.

    ‘’L’objectif général du congrès est de constituer formellement la Société Africaine de Primatologie et de positionner le groupe comme une plate-forme de partage de connaissances et d’expériences entre chercheurs, acteurs de la conservation, professionnels de l’éducation, bailleurs de fonds et décideurs du continent africain, afin de conserver effectivement les primates d’Afrique’’, a dévoilé Pr Inza Koné.

    Selon lui, il s’agit d’améliorer ‘’la connaissance sur les acquis, les contraintes et les perspectives de la Primatologie dans les différentes régions d’Afrique (Afrique de l’Ouest, Afrique de l’Est, Afrique du Nord, Afrique australe, Afrique centrale et Madagascar)’’ a-t-il précisé.

    Outre la conférence introductive sur ‘’les promesses du leadership régional dans le domaine de la primatologie : analyse comparative entre les continents’’ prononcée par Dr Russel Mittermedier, de la Conservation internationale, des communications dont ‘’l’Etat de la primatologie en Afrique de l’Ouest’’ sont au menu des travaux avant l’élection des organes dirigeants de la SAP, mercredi avant la fin du congrès.

    HS/ls/APA

    Réagir à cet article