à l'instant

    Côte d'Ivoire-Environnement

    Côte d'Ivoire: un ministre et ses agents financent le planting de 2 100 arbres dans un lycée

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    Le ministre ivoirien des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi, a lancé vendredi le planting de 2.100 arbres au Lycée Mamie Houphouët Fetai de Bingerville, à l’Est d’Abidjan, financé par lui et ses agents, devant couvrir 3,4 hectares (ha).

    « Quand le lycée Mamie Fetai de Bingerville nous a demandé de  l’appuyer pour cette opération, nous avons décidé nous-mêmes au niveau  des Eaux et forêts de financer cette opération, pas au niveau de  l’institution, mais chacun d’entre nous a cotisé à commencer par  moi-même », a dit M. Donwahi.

    « Nous avons  décidé de financer cette opération pour donner l’exemple et pour montrer  que nous sommes nous-mêmes conscients de ce que nous devons être les  acteurs du reboisement et de la protection de nos forêts », a-t-il  ajouté,  dans un discours.   

    Cette opération  de planting d’arbres s’inscrit d’ailleurs dans un projet dénommé « Une  école, 5 hectares d’arbres » qui devrait coûter à terme « un peu plus de  8 milliards Fcfa sur tout le territoire national », a-t-il poursuivi. 

    Pour  réussir sa mission de reboisement et de protection de la forêt, le  ministère ivoirien des Eaux et forêts recherche les financements auprès  de ses partenaires. M. Donwahi a invité les entreprises et les Ivoiriens  à s’impliquer dans ce programme pour empêcher la destruction du couvert  forestier. 

    Le projet « une école 5 ha » vise  notamment à « faire en sorte que les élèves et les Ivoiriens dès leur  jeune âge soient sensibilisés à la protection de la forêt et au respect  de l’environnement », a précisé M. Donwahi.

    «  Il faut sensibiliser les enfants à la protection de l’environnement,  nous avons détruit 80% de nos forêts ici en Côte d'Ivoire,  je dois dire  que c’est non seulement alarmant, mais c’est effrayant » pour  l’écosystème et l’agriculture, a affirmé le ministre ivoirien des Eaux  et forêts, Alain Donwahi. 

    Cette opération  devrait permettre de créer dans l’enceinte du lycée un arboretum qui  portera le nom de l’éminent botaniste ivoirien Aké Assi d’un demi  hectare comprenant 93 espèces d’arbres. Ensuite plusieurs essences  devraient être plantées pour abriter des points d’ombrage dans  l’établissement. 

    Pour lutter contre  l’exploitation abusive des forêts, le ministère des Eaux et forêts a mis  en place une brigade de protection et de sécurisation de la forêt qui a  commencé ses activités en février. Ce qui a permis l’arrestation de  plusieurs trafiquants. 

    Le tribunal de  Bondoukou (Est) a condamné jeudi deux trafiquants de bois de vène à deux  ans de prison ferme et 5 millions de F CFA d’amende solidaire. Début  avril, deux containers de bois de vêne représentant l’équivalent de 200  arbres avaient été saisis à Anougblé-Kouadiokro, à 45 Km de Didievi,  dans le Centre du pays.  

    Du 23 au 28 avril  2019, sept containers de bois de vène ont été saisis, sept containers de  débités de bois frais, une remorque de bois de teck intercepté et trois  sites d’orpaillage clandestin démantelés, puis 4.571 madriers, 7.233  planches et 422 chevrons saisis, équivalant à 1.376 arbres abattus (325  ha).

    Avec la mise en place de la briarde de  sécurité forestière, « la tendance du trafic illicite « est en train de  s’abaisser » sur l’ensemble du territoire ivoirien, s’est félicité le  ministre ivoirien des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi.

    AP/ls/APA

    Réagir à cet article