à l'instant

    Sénégal - Kenya - Politique

    Dr Amina Mohamed : « La transformation du destin africain se fera par des actions et des projets communs »

    APA Dakar (Sénégal)

    L’actuel ministre kenyan des Affaires Etrangère et candidate à la présidence de la Commission de l’Union Africaine, Dr Amina Mohamed, invite ses compatriotes du continent à se joindre à la mission qu’elle s’est assignée, destinée à « la transformation du destin africain par des actions et des projets de nous tous ».

    Dans une lettre  aux Africains intitulée : « ensemble, construisons l’Afrique de nos rêves », dont copie est parvenue à APA, Dr Amina Mohamed demande à ses compatriotes africains de se joindre à elle pour « créer un nouveau destin pour l’Afrique à travers la Commission de l’Union Africaine ».

    Celle qui a été désignée en septembre 2016, par le président de la République du Kenya, Uhuru Kenyatta, pour postuler à la présidence de la Commission de l’Union Africaine, justifie le sens de ce choix.

    « Pour moi, cette désignation est un appel à mettre mes compétences managériales et mon expérience professionnelle à la contribution au destin et à l’agenda de l’Afrique », note-t-elle. 

    Et d’ajouter : « J’ai pris ce choix à la fois comme un honneur et un espoir pour que les chefs d’Etat et de gouvernements africains puissent, durant leur sommet en janvier 2017, porter leurs choix sur ma personne afin de contribuer à la réalisation de la prospérité, de la croissance et de la paix et de la stabilité de notre continent ». 

    Rappelant avoir visité 40 pays du continent depuis sa désignation et rencontré des chefs d’Etat et de gouvernements, des ministres, des diplomates, des représentants des secteurs privés, des jeunes et des vieux, Dr Amina Mohamed explique que ces rencontres ont réaffirmé son zèle et sa détermination à servir le continent.

    Déplorant l’incapacité des Africains à exploiter son potentiel à cause du manque d’aide et de capital, elle en appelle à plus de facilité des échanges entre les peuples et spécialement entre  les jeunes du continent.

     « Nous devons reprendre et transmettre le bâton des pères fondateurs qui avaient tous souligné l’importance des échanges et de la coopération interafricaine », assure-t-elle, soulignant que « leurs échanges et leurs rêves ont conduit à la libération et à l’indépendance de l’Afrique ».

    Notant les immenses possibilités de la croissance et de la prospérité de l’Afrique, Dr Amina Mohamed affirme que le continent africain est de nos jours le second marché mondial de consommation avec une croissance rapide, et soit devenu un hub mondial de l’innovation, de la créativité et de l’entreprenariat.

    « La jeunesse africaine prend appui sur notre potentiel et nos ressources pour trouver des solutions à nos problèmes les plus urgents », souligne-t-elle.

    A ce titre, elle est d’avis que la jeunesse africaine est son capital, appelant à travailler avec elle en partenariat et à l’intégrer dans les manières de catalyser les synergies et les diversités.

    Elle a conclu sa lettre  en soutenant que de par leur héritage, leur histoire, et leurs valeurs communes, les Africains  peuvent et doivent se donner les moyens de résoudre leurs problèmes.

    OF/APA

    Réagir à cet article