à l'instant

    Côte d’Ivoire-Politique-Election- Observation

    Elections locales: une plateforme relève des cas de violence et invite à l’apaisement

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    La Plateforme panafricaine des femmes et des jeunes pour la paix, la démocratie et la gouvernance a dans un rapport présenté, jeudi, relevé 12 alertes d’incidents de violence, invitant à l’apaisement pour les prochaines élections régionales et municipales prévues ce samedi.

    « Durant la période couverte par ce rapport, 12 alertes d’incidents de violence notées par les moniteurs déployés sur le terrain  au cours de cette période plusieurs types de violences ont été enregistrés principalement liés à la campagne électorale: destruction de matériel de campagne, (5 cas), agression physique (4 cas), agressions  morales et intimidation, affrontement de groupe  de personnes , destruction  de propriété » , a révélé Nathalie Kouakou , responsable du projet dans le cadre de ces élections au sein de cette plateforme .

    Poursuivant la présentation de ce rapport fait dans la période de la campagne qui s’achève dans quelques heures, Mme Kouakou précise que  « les rapports d’incidents montrent que ce sont  les militants de partis politiques qui sont essentiellement les auteurs (75% de cas) et également les victimes (67% des cas) ».

    «  En termes de conséquences, les moniteurs ont noté des cas de personnes blessées (50% des cas) avec 25 personnes  blessées », a-t-elle ajouté.

    La faitière  par le biais de sa présidente Salimata Porquet « appelle au respect par tous les acteurs politiques nationaux et organisations internationales africaines et sous régionales  de l’expression populaire ».

    Ce regroupement note toutefois des points positifs observés durant la période notamment les bonnes dispositions de la Commission électorale indépendante (CEI) pour la tenue d’un scrutin dans les conditions acceptables, la publication de la carte électorale et les efforts fournis par les médias publics.

     La  Plateforme panafricaine des femmes et des jeunes pour la paix, la démocratie et la gouvernance  va déployer quelque 470 observateurs et 70 moniteurs dans les localités de Grand Bassam, Aboisso, korhogo, Lakota, Divo, Agboville, Daloa, Duekoué,  Tanda, Bouaké, Yopougon, San Pédro , Plateau, Abobo, Guiglo, Bouna avec l’appui technique de l’Institut Gorée du Sénégal dans le cadre d’une collaboration Sud-Sud et l’appui financier du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).

    Les élections municipales et régionales couplées du 13 octobre prochain se dérouleront avec quelque 88 listes de candidatures sont en lice pour les régionales et 684 listes pour les municipales. La campagne électorale s’achève ce jeudi à minuit.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article