Ethiopie - Environnement

Éthiopie : le premier projet de transformation des déchets en énergie, bientôt opérationnel

APA – Addis-Abeba (Éthiopie)

Le premier projet de transformation des déchets en énergie, avec une capacité de production de 50 mégawatts d’électricité, mis en œuvre à Addis Abeba la capitale éthiopienne, devrait ‘’bientôt être opérationnel’’, a appris APA, vendredi de source officielle.

Après avoir visité le site du projet, le président de la République, Mulatu Teshome, a déclaré que le projet Repi est une manifestation de l’engagement de l’Éthiopie pour le développement de centrales électriques plus écologiques.

Le projet d’énergie, situé au site d’enfouissement de Repi, contribuera également à la propreté de la ville, en transformant 1,4 million de kilogrammes de déchets secs générés quotidiennement en énergie, a indiqué l’ingénieur Azeb Asnake, président-directeur général d’Ethiopian Electric Power (EEP).

Ce projet de production d'énergie à partir de gaz d'enfouissement de Repi qui est maintenant à 90% d’achèvement, commencera à produire de l’électricité au début de l’année, selon Asnake.

En plus de la production d’électricité, le projet a également le potentiel de compenser les émissions de carbone annuelles de 1,5 million de tonnes.

Le projet d’enfouissement de Repi a été lancé il y a trois ans, mais il a été retardé en raison du retard dans le transport des matériaux de l’étranger, a indiqué M. Azeb.

Le projet devrait donner une impulsion au voyage de l’Éthiopie vers une économie dirigée par l’industrie, a-t-elle ajouté.

Il est censé renforcer les moyens visant à limiter les émissions de carbone en réduisant le gaz méthane à hauteur de 46,494 tonnes de CO2.

Le projet dont le coût est estimé à 95 millions de dollars est conjointement exécuté par Cambridge Industries, une firme basée au Royaume-Uni et la China National Electric Engineering Corporation.

MG/abj/nbd/of/APA

Réagir à cet article