Burkina Faso-Presse-Revue

Faits divers et lutte contre le terrorisme au menu des quotidiens burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini -

Les quotidiens burkinabè évoquent, ce vendredi, des sujets liés à la lutte contre le terrorisme qui sévit dans le pays depuis un certain temps, sans oublier des faits divers.

Dans sa rubrique ‘’Echos de l’Ouest’’, le quotidien à capitaux publics Sidwaya parle de «drame dans un débit de boisson frelatées», rapportant qu’un quinquagénaire a rendu l’âme, samedi dernier à Niangologo (environ 500 km à l’Ouest de Ouagadougou), dans un lieu de vente d’alcool frelaté.

«Cet habitué des lieux s’y était rendu pour consommer sa dose d’alcool à bas prix », relate Sidwaya.

Le même journal rapporte également qu’un jeune vendeur de kiosque à Orodara, dans la province du Kénédougou a tué par balle, son colocataire, hier jeudi, en début de matinée, avant de se réfugier au commissariat de police.

Pour sa part, L’Express du Faso, quotidien privé imprimé à Bobo-Dioulasso, mentionne en guise de titre : «Un mort dû à une tension de voisinage».

Le sujet occupe la une du journal privé Le Quotidien qui rapporte que, suite à ce drame, il y a eu une manifestation de colère à Orodara et que les locaux de la direction provinciale de police nationale ont été saccagés.

Le Quotidien informe aussi que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, il y a eu, hier jeudi à Ouagadougou, une marche de soutien du monde sportif aux Forces de défense et de sécurité (FDS).

A ce propos, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, affiche : «Marche de soutien aux FDS : 11 millions pour garnir le contenu de la gamelle».

Le même quotidien, dans sa ‘’Lettre pour Laye’’, fait observer que «ça plane pour l’armée burkinabè», ajoutant que l’on a mis en place «une unité canine pour déminer le terrain».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso, quotidien privé, fait remarquer dans ses ‘’News du VSD (vendredi-samedi-dimanche)’’ que «le gouvernement burkinabè condamne un +lâche assassinat+» parlant du Canadien enlevé dans la nuit de mardi à mercredi dernier, puis tué, dans la région du Sahel


ALK/cat/APA

Réagir à cet article