Maroc-Afrique-Energies-Environnement

L’Afrique doit s’inspirer de la transition énergétique du Maroc (officiel)

APA-Dakhla (Maroc) Envoyé spécial : Ibrahima Dione

De nombreux pays de l’Afrique devraient s’inspirer de la transition énergétique enclenchée par le Maroc, a martelé, vendredi dans la ville marocaine de Dakhla, Aziz Fall, directeur de la promotion et de la coopération de l’Agence des énergies renouvelables du Sénégal (Aner).

« Je crois que le Maroc, à bien des égards, est une source d’inspiration. Ce pays qui ne dispose pas d’importantes ressources naturelles en dehors du soleil et du vent, s’est quand même inscrit dans une logique de transition énergétique. Il a pour ambition de développer à peu près 2000 mégawatts en énergie solaire et 2000 mégawatts en énergie hydraulique », a notamment déclaré Aziz Fall.

Le directeur de la promotion et de la coopération de l’Agence des énergies renouvelables du Sénégal (Aner) se prononçait en marge d’un panel du Forum de Crans Montana.

Cette rencontre consacrée à l’Afrique et à la coopération sud-sud se tient pour la cinquième année consécutive à Dakhla. Pour cette édition, qui se tient du 14 au 17 mars 2019, le thème retenu est : « Bâtir une Afrique puissante et moderne au service de sa jeunesse ».

Par ailleurs, M. Fall n’a pas manqué de plaider pour l’utilisation des énergies renouvelables afin de tourner, de manière graduelle, la page des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) très polluantes.

« Il est clair que l’utilisation unique des hydrocarbures pose un problème sur le long terme parce que ce sont des énergies épuisables. En plus, de nombreuses études ont démontré qu’elles risquent de remettre en cause la pérennité de notre environnement. La meilleure solution est donc de trouver un équilibre permettant aux pays de se développer tout en préservant l’environnement », a-t-il affirmé.

A en croire encore le directeur de la promotion et de la coopération de l’Aner, « les énergies renouvelables constituent la meilleure solution pour résoudre le problème de l’accès à l’énergie et la modernisation de sa consommation ».

La cérémonie d’ouverture officielle du Forum de Crans Montana à Dakhla, considéré comme « le vrai laboratoire de l’Afrique de demain », aura lieu demain samedi.


ID/odl/cd/APA

Réagir à cet article