Gambie - Politique - Gouvernance

Gambie : un nouveau gouvernement sans grand changement

APA-Banjul (Gambie)

Le premier gouvernement du second mandat d’Adama Barrow, formé mercredi dernier, est un mélange d’anciens et de nouveaux visages du champ politique gambien.

Six mois, c’est le temps qu’il aura fallu attendre.  Le nouvel attelage gouvernemental est composé de 23 membres dont 3 femmes. Le maintien d’Ebrima Sillah, même s’il a changé de département, a suscité des réactions mitigées.

Au contraire, la nomination de Baboucarr Ousman Joof a été bien accueillie par la population. Ce dernier est très respecté en Gambie, surtout dans le secteur éducatif, en raison de son action pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants.

Il y a également beaucoup d’attente autour de Serign Modou Njie, le nouveau ministre de la Défense en remplacement de Sheikh Omar Faye dans un contexte où la Gambie sert de base arrière à des factions du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC). Une rébellion séparatiste dans le Sud du Sénégal qui subsiste depuis les années 80 grâce notamment à la coupe illégale du bois et le trafic de chanvre indien.

S’il y a une surprise dans ce gouvernement, elle se nommerait Alieu Badara Joof. Cet universitaire est désormais le vice-président de la Gambie. Peu d’observateurs politiques ont vu venir le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche des cinq dernières années.

Voici la composition du nouveau gouvernement :

Vice-président : Alieu Badara Joof

Chef de cabinet : Modou K. Ceesay

Ministre de la Justice : Dawda Jallow

Ministre des Affaires étrangères : Mamadou Tangara

Ministre des Finances et des Affaires économiques : Seedy Keita

Ministre de la Défense : Serign Modou Njie

Ministre de l’Intérieur : Seyaka Sonko

Ministre du Tourisme et de la Culture : Hamat NK Bah

Ministre des Terres, de la Décentralisation et des Affaires religieuses : Abba Sanyang

Ministre de l’Agriculture : Demba Sabally

Ministre des Transports, des Travaux publics et des Infrastructures : Ebrima Sillah

Ministre de la Santé : Dr Ahmad Lamin Samateh

Ministre de l’Éducation de base et secondaire : Claudiana Cole

Ministre du Genre, de l’Enfance et de la Protection sociale : Fatou Kinteh

Ministre de Pétrole et de l’Energie : Abdoulie Jobe

Ministre de la Pêche et des Ressources halieutiques : Musa S. Drammeh

Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : Pr Piere Gomez

Ministre de l’Environnement et du Changement climatique : Rohey John Manjang

Ministre de la Jeunesse et des Sports : Bakary Badgie

Ministre du Commerce : Seedy Keita

Ministre du Service public, des Réformes administratives, de la Coordination et de l’Exécution des politiques : Baboucarr Ousman Joof

Ministre de l’Information : Lamin Queen Jammeh

Ministre de la Communication et de l’Economie numérique : Salimatta E. Touray

WN/as/lb/id/APA

Réagir à cet article