à l'instant

    Sénégal-Afrique-Environnement

    Greenpeace lance une plateforme pour l’activisme environnemental

    APA-Dakar (Sénégal)

    L’ONG Greenpeace Afrique a, dans le cadre de la célébration de la de la journée mondiale de l’environnement, annoncé ce 05 juin 2018 le lancement d’une plateforme de campagne en ligne, dénommée VUMA.EARTH, permettant aux citoyens ordinaires de lancer des pétitions en faveur de l'environnement en Afrique.

    La plateforme vise, selon un communiqué de presse reçu à APA, à élargir le mouvement environnemental et à faire entendre la voix de millions d'Africains sur le continent. Il met à leur disposition un espace leur permettant de démarrer des campagnes qui abordent les questions environnementales qui touchent leurs communautés locales.

    VUMA.EARTH a été ainsi dénommée pour résonner sur le continent africain, dans la mesure où VUMA signifie « se répandre comme une trainée de poudre » en Swahili et « tomber d'accord » dans les langues Nguni d'Afrique australe.


    Il est un outil complet de gestion de campagne qui permet à ses utilisateurs de lancer des pétitions, de communiquer facilement avec les militants et de créer des événements hors ligne. Cette dernière fonction est particulièrement utile dans le contexte africain rural car permettant d’obtenir des signatures hors ligne pour un futur usage, précise le document.

    Et pour apporter de l'élan à cette plateforme, Greenpeace Afrique invite les souteneurs de ce projet à se faire des amis et à créer des réseaux pour soutenir davantage, sur la plateforme, les causes environnementales auxquelles ils croient.

    « En vous investissant pour une cause qui vous tient à cœur, en signant et en partageant une pétition sur les réseaux sociaux et en taguant vos amis, vous allez démontrer à quel point il est facile d'agir pendant la journée mondiale de l'environnement. En faisant usage de la plateforme, vous démontrerez aussi le potentiel des réseaux de citoyens ordinaires à changer les choses », a dit Angelo LOUW, Responsable de la mobilisation numérique de Greenpeace Afrique.



    ARD/te/APA

    Réagir à cet article