à l'instant

    • Mali : mort d’un magistrat enlevé depuis 2017

      APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diawara - — Le président du tribunal de Niono dans le centre du Mali, enlevé en 2017 par des présumés djihadistes, est mort, a-t-on appris auprès de responsables d’un syndicat des magistrats.

    • Présidentielle sénégalaise : l'OIF déploie une mission d’informat...

      APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione - — L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), dans un communiqué reçu mercredi à APA, annonce que sa Secrétaire générale, Louise Mushikiwabo, a dépêché une mission d’info...

    • Menu diversifié en couverture des journaux camerounais

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola – — De la politique à la crise anglophone en passant par l’économie, le football et la gouvernance, le menu des journaux camerounais parus mercredi se conjugue en mode diversité.

    Burkina Faso-Presse-Revue

    Hausse du prix du carburant et manifestation à Gourcy (Nord) alimentent la presse burkinabè

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini -

    Les quotidiens burkinabè de ce vendredi mettent en exergue la manifestation de protestation, la veille à Gourcy, dans la région du Nord, sans oublier de commenter la décision du gouvernement d’augmenter le prix du carburant.

    «Hausse des prix à la pompe : 75 F CFA de plus sur le litre du super et du gasoil», affiche le quotidien national Sidwaya qui informe que la mesure prise en conseil des ministres de la veille, rentre en vigueur à partir de ce vendredi.

    A ce sujet, le journal privé Le Quotidien titre : «Prix du carburant au Burkina : Augmentation de 75 F CFA par litre».

    Pendant ce temps, Le Pays affiche : «hydrocarbures : le litre d’essence et de gasoil augmente de 75 F CFA», là où L’Observateur Paalga mentionne : «Roch (Marc Christian Kaboré, président du Faso, Ndlr) ajoute 75 F sur le litre d’essence».

    De son côté, Aujourd’hui au Faso croit savoir, à travers sa manchette, que cette augmentation du prix du carburant vise à «oxygéner la SONABHY (Société nationale d’hydrocarbures, Ndlr) et soutenir l’effort de guerre».

    L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, consacre sa manchette à la protestation contre la suspension du maire de Gourcy, dans la région du Nord, soulignant «une marche ponctuée d’actes de vandalisme».

    A son tour, Le Pays, autre quotidien privé, parle de «la suspension du maire (qui) provoque la colère de la population».

    Selon ce confrère, suite à la décision du ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) en date du 6 novembre 2018, suspendant le maire de Gourcy, Kadidja Traoré, de ses fonctions, des manifestants ont battu le pavé deux jours après, pour disent-ils, s’offusquer contre cette décision et exiger la levée de la sanction.

    «A leur passage, des dégâts ont été enregistrés dans des domiciles et à la mairie», rapporte Le Pays.


    ALK/cat/APA

    Réagir à cet article