à l'instant

    Burkina Faso-Presse-Revue

    Justice et politique à la Une de la presse en ligne burkinabè

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant: Alban Kini

    Les médias en ligne burkinabè visités par APA, ce samedi, évoquent des sujets essentiellement liés à la politique, sans oublier la justice marquée par le procès du putsch manqué de septembre 2015.

    «Putsch CND: +Les Chefs militaires à l’aéroport pour présenter une bonne image du Burkina+», affiche Burkina24.com, citant le Chef d’Etat-Major général des armées adjoint au moment des faits (coup d’Etat manqué), le colonel-major Naba Théodore Palé, à la barre du Tribunal militaire ce vendredi 15 février 2019.  

    Selon le confrère, de son témoignage, l’on retient que, contrairement aux affirmations du général Gilbert Diendéré, la hiérarchie militaire a refusé de soutenir le putsch perpétré par le Conseil national pour la démocratie (CND).

    Pour sa part, Wakatsera.com rapporte qu’au deuxième jour de son passage à la barre du tribunal militaire, hier vendredi, en tant que témoin, dans le cadre du jugement du putsch manqué de 16 septembre 2015, le colonel-major Naba Théodore Palé, Chef d’état-major général des armées (CEMGA) adjoint à l’époque des faits, a fait savoir qu’il n’a «jamais eu peur du général Gilbert Diendéré». 

    A son tour, Lefaso.net, autre site d’information, renchérit lorsqu’il relate que  le Colonel-major Palé, a affirmé vendredi que «le RSP (Régiment de sécurité présidentielle, Ndlr) était un mythe, mais tout le monde ne le craignait pas. 

    «+Je n’ai jamais craint le général Diendéré+, a déclaré le témoin, tout en se tournant pour regarder l’accusé, qui était à sa droite », écrit Lefaso.net.

    En politique, le même journal en ligne informe que le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) marque une halte sur ses cinq ans d’existence, à travers une conférence de presse, donnée  vendredi au siège national du parti à Ouagadougou.

    A ce sujet, Fasozine.com mentionne en guise de titre : «5e anniversaire du MPP: +Le soleil levant (surnom pour désigner le MPP)+ a le regard tourné vers 2020…».

    De son côté, Burkina24.com fait remarquer que «les premiers responsables du MPP  invitent le gouvernement à continuer d’+atténuer la dureté de la vie dans les campagnes, dans les villes+ en mettant l’homme au cœur de ses interventions sur le chemin de la création de richesses à distribuer».



    ALK/te/APA

    Réagir à cet article