Sénégal-Presse-Revue

Justice et transport au menu de la presse sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione

Les journaux sénégalais, reçus jeudi à APA, se font l’écho des initiatives visant la libération de l’activiste Guy Marius Sagna mais aussi de la zone de turbulence que traverse la compagnie Air Sénégal.

EnQuête informe que Docteur Babacar Diop, le Secrétaire Général des Forces Démocratiques du Sénégal (FDS, opposition) « interpelle le Cardinal (Théodore) Adrien Sarr ». Ce quotidien fait savoir que l’ex-codétenu de Guy Marius Sagna, « demande à l’église, avec son cœur qui sait écouter, d’entendre les plaintes, les complaintes et les souffrances »  du militant de Frapp France Dégage.

Vox Populi rapporte que Dr Babacar Diop, accompagné d’une forte délégation, a été reçu avant-hier (mardi), par Monseigneur Théodore Adrien Sarr. A en croire ce journal, cette visite de courtoisie « a été mise à profit par les FDS pour plaider la cause de Guy Marius Sagna ».

Mgr Théodore Adrien Sarr, dont les propos sont rapportés par Vox Populi, a exprimé « sa vive préoccupation face au drame qui frappe Guy Marius Sagna (puisque) son maintien en détention, après avoir libéré ses autres codétenus, est incompréhensible et peut jeter la confusion dans la tête de certains citoyens ».

Sud Quotidien indique que « les FDS disent avoir obtenu les assurances du Cardinal pour, non seulement des prières, mais aussi pour des actions discrètes allant dans le sens d’obtenir la libération » de Guy Marius Sagna. 

Pendant ce temps, L’AS signale que Barthélémy Dias, le maire de Mermoz-Sacré-Cœur (commune de Dakar) s’est adressé, « dans une vidéo postée hier (mercredi) sur sa page Facebook, au khalife de la famille omarienne, Thierno Madani Tall » pour qu’il fasse entendre raison à Macky Sall.

Guy Marius Sagna et huit autres personnes ont été arrêtés, le 29 novembre 2019, lors d’un rassemblement contre la hausse du prix de l’électricité devant les grilles du Palais de la République. Le célèbre activiste est toujours en prison alors que ses compagnons d’infortune ont tous recouvré la liberté.

Pour sa part, L’Observateur annonce que c’est « la saison des couacs » à Air Sénégal. Ce journal renseigne qu'avec les « retards ou annulations de vols, (le) surbooking, (l')absence d’informations pour les clients…, la compagnie Air Sénégal accumule les impairs ».

L’Observateur d’en conclure que cette « situation risque de décourager les adeptes du consommer-local et surtout, de remettre en cause la fiabilité de la compagnie nationale ».

Selon WalfQuotidien, la ligne Dakar-Paris est un « voyage en classe galère ». En effet, « hier (mercredi), les passagers des vols Dakar-Paris HC 403 et Paris-Dakar HC 404 d’Air Sénégal ont vécu le calvaire à l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass (AIBD) », ajoute ce journal.

Et pour cause, ces vols ont accusé un retard conséquent. D’après les services de communication de la compagnie sénégalaise cités par WalfQuotidien, cela est dû à « un problème technique ».

ID/cgd/APA

Réagir à cet article