à l'instant

    Kenya-Economie

    Kenya : Hausse de 9,6% des revenus malgré une activité économique morose

    APA - Nairobi (Kenya)

    Les revenus du Kenya pour la première moitié de l’exercice 2017/18 ont augmenté de 61 millions de dollars pour atteindre 7,1 milliards de dollars, contre 6,4 milliards de dollars l’année précédente, a révélé mardi le fisc kenyan (KRA).

    Selon la Kenya Revenue Authority, les revenus du ministère des Finances ont augmenté de 10% pour atteindre 6,5 milliards de dollars, contre 5,9 milliards de dollars en 2016/17.

    "Cette croissance est en phase avec la croissance moyenne de 3,5% du revenu du Trésor public sur trois ans (2014/15 à 2016/17). La croissance globale, représentant une hausse de 9,6% a été enregistrée dans un climat économique déprimé par le cycle électoral prolongé qui a duré pendant la majeure partie de l’année civile 2017 ", a indiqué dans un communiqué, le Commissaire général de la KRA, John Njiraini.

    Cette prolongation, selon des sources bien informées a nui à la confiance des entreprises et causé la baisse des dépenses de consommation, entraînant une faible collection des taxes liées à la consommation, en particulier dans les secteurs des biens non essentiels, notamment les boissons.

    Dans l’ensemble, la croissance économique pour la période a fléchi d’environ 4,4%, contre les 6% utilisés dans les projections de la Déclaration de politique budgétaire (BPS).

    La KRA a déclaré que l’accent avait désormais été mis sur l’amélioration de l’environnement des affaires, après la fin des élections, un développement qui devrait aboutir à un programme budgétaire normalisé pour le gouvernement et à un meilleur climat des affaires.

    L’activité politique prolongée qui conduit à la reprise de l’élection présidentielle, couplée à la remise tardive des fonds aux fournisseurs du gouvernement et aux gouvernements des comtés a eu pour effet de ralentir la collecte des recettes.

    Cependant, la KRA a noté que la croissance réalisée pour la première moitié de l’exercice s’explique en grande partie par de meilleurs efforts d’amélioration de la conformité largement soutenus par la technologie et d’autres réformes mises en œuvre dans un passé récent.

    JK/as/fss/of/APA

    Réagir à cet article