à l'instant

    Afrique-Football-Arbitrage

    La CAF s’attaque au chantier de l’arbitrage

    APA-Dakar (Sénégal)

    Moins d’un an après son avènement, la nouvelle direction de la Confédération africaine de football (CAF) s’attèle à redynamiser le secteur de l’arbitrage, talon d’Achille, pendant de longues années, du ballon rond continental.

    Première mesure phase prise par la CAF, l’instauration de l’arbitrage vidéo à partir des quarts de finale lors de la 5ème édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) prévue du 12 janvier au 4 février 2018 au Maroc.  Ce sera la première fois que l’arbitrage vidéo sera utilisé pour dans une compétition de la CAF.

    A travers cette décision prise en novembre dernier, l’instance continentale veut offrir l’opportunité aux arbitres africains sélectionnés pour la Coupe du monde 2018 de se faire la main avant ce rendez-vous crucial.   

    Pour le CHAN 2018, une compétition réservée aux joueurs évoluant sur le continent, la Commission des arbitres de la CAF vient de désigner l’Algérien Mehdi Abid Charef, l’Egyptien Ghead Grisha, le Gambien Bakary Papa Gassama, le Sénégalais Malang Diedhiou et le Zambien Janny Sikazwe comme arbitres vidéo. Alors que les assistants vidéo, elle a jeté son dévolu sur l’Angolais Jerson Emiliano Dos Santos et le Kenyan Range Aden Marwa.

    En phase expérimentale depuis un peu plus de deux ans pour au moins deux ans, l’Assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) a été testée récemment, lors du Mondial des clubs au Japon en décembre ou lors du match amical France - Espagne le 28 mars dernier.  La VAR sera utilisée lors de la Coupe du monde 2018 en Russie.

    Autre mesure d’envergure prise par la CAF : l'augmentation de 50% des indemnités payées aux arbitres à partir du 1er janvier. Dans une correspondance adressée le 25 décembre dernier aux associations membres, le secrétaire général de la CAF informe que les arbitres centraux et assistants émargeront désormais  1125 dollars contre 750 précédemment. 750 dollars pour les accesseurs et 1200 dollars pour les Coordinateurs généraux de matchs.

    Le sourire aux lèvres des arbitres, assistants, officiers Medias, Commissaires de match, etc du continent. A partir de ce mois de janvier 2018, la CAF (Confédération africaine de football) a fait part d’une augmentation de 50% de leurs payements.

    Dans un courrier adressé à ses associations membres, l’instance continentale informe que les arbitres centraux et assistants émargeront désormais  1125 dollars contre 750 précédemment. 750 dollars pour les accesseurs et 1200 dollars pour les Coordinateurs généraux de matchs. C’est la même somme que percevront désormais les officiers medias et les Commissaires de matchs (1200 dollars).

    C’est également la même somme (1200 dollars) que percevront désormais les officiers medias et les Commissaires de matchs.

    La revalorisation des indemnités des officiels, notamment des arbitres, est l’une des résolutions de l’atelier 3 portant sur le développement du football du 1er symposium sur le football africain tenu les 18 et 19 juillet dernier à Rabat, au Maroc.


    BD/od/APA

    Réagir à cet article