Côte d'Ivoire - France - Arts

La Côte d’Ivoire souhaite que la France restitue ses œuvres d’arts

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Adama Bictogo a évoqué jeudi à Paris avec le président du Sénat français, la restitution des œuvres d’arts de la Côte d’Ivoire.

M. Bictogo a échangé avec son hôte de la « restitution des biens culturels de la Côte d’Ivoire » et formulé le vœu que la démarche de restitution engagée par la France prenne en compte le désir de la Côte d’Ivoire de voir ses œuvres restituées.

« Au regard d’une première initiative marquée par la restitution des biens du Bénin nous avons souhaité que si cette loi venait à être votée qu’elle puisse cibler certains pays et intégrer la Côte d’ivoire », a déclaré Bictogo.  

Pour lui, « cette visite jette un pont entre les deux institutions pour une collaboration forte ». Il a eu droit à un accueil très chaleureux aux sièges du Sénat puis à l’Assemblée nationale, où il a été reçu respectivement par les président Gérard Larcher et Mme Yaël Braun-Pivet.

Avec le président du Sénat, ils ont fait le tour des questions liées à la sécurité, à la formation des jeunes, au climat, à la culture des crises au Mali, en Guinée et au Burkina ainsi qu’au renforcement des relations entre les deux institutions.

Le chef de l’Assemblée nationale ivoirienne a indiqué qu’après la crise de Covid-19 qui a bouleversé les habitudes et les économies, il y a la guerre russo-ukrainienne qui établit un nouvel ordre avec de nouveaux défis.

Les deux personnalités ont également évoqué le renforcement des relations entre les pays. Les liens entre la Côte d’Ivoire et la France sont historiques et culturels. Ce pays de l’Afrique de l’Ouest est un partenaire économique de premier plan pour la France.

Dans l’après-midi, M. Adama Bictogo a mis le cap sur le siège de l’Assemblée nationale, où il a été reçu par son homologue Mme Yaël Braun-Pivet au perron du palais bourbon. Ils ont discuté, entre autres, de questions de sécurité et des crises qui secouent le monde.  

Le président Bictogo Adama et Mme Yaël Braun-Pivet ont ensuite partagé leur vision sur la coopération entre les deux institutions sœurs. Ils se sont « accordés sur le renforcement des liens qui existent entre (leurs) deux pays ».  

« Nous avons convenu de travailler dans la vision pour accompagner nos deux pays dans la gestion de certaines crises que nous connaissons tous. Au mali en Guinée et au Burkina. Nous avons convenu de mutualiser nos efforts et mener des réflexions pour être des forces de proposition pour nos deux pays », a-t-il dit.

M. Bictogo a par ailleurs plaidé pour un engagement des sociétés françaises dans un partenariat gagnant-gagnant avec les partenaires ivoiriens. Il a fait savoir que « la diplomatie parlementaire est un levier très important de notre politique ».

« Avec le Parlement français, nous avons l'ambition de renforcer nos liens de coopération. Des pistes existent. Nous avons aussi abordé la question de la loi qui pourrait être votée sur la restitution des œuvres culturelles. Ici aussi nous avons suggéré que cela puisse intégrer la Côte d' Ivoire. >> a-t-il conclu.  

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire a invité son homologue français à l'ouverture solennelle de la session ordinaire 2023.


AP/APA

Réagir à cet article