Côte d’Ivoire-Presse-Revue

La crise au sommet du royaume Baoulé en exergue à la Une des journaux ivoiriens

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

La crise de leadership en cours au sommet du Royaume Baoulé, à Sakassou, dans le Centre du pays occupe la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national.

«Situation sociopolitique/ Royaume Baoulé : tout est mélangé », barre en Une Soir Info, révélant par la suite ce qui risque de se passer les prochains jours dans ce siège royal vieux de 4 siècles.

« Sakassou : coup d’Etat avorté contre Nanan Akoua Boni II : des mercenaires coutumiers venus d’ailleurs » dénoncés, titre L’Intelligent d’Abidjan, ajoutant qu’ «ils veulent réinventer le Royaume Baoulé après 400 ans d’existence », avant de donner la parole au député Kouassi Kouamé Patrice (KKP), qui, entre légalité ou légitimité remet tout en cause dans cette guerre de leadership entre la Reine et son fils.

Ce qui fait dire à notre Voie que le député KKP fait des révélations sur la crise en cours au siège royal des Baoulé. De son côté, LG Infos ouvre ses colonnes au porte-parole de la Cour royale pour y dire sa part de vérité sur ces palabres autour de l’intronisation du nouveau Roi.

Pour Le Quotidien d’Abidjan, le régime Ouattara ne saurait être blanc comme neige dans cette situation trouble à Sakassou. A ce propos, affirme ce journal proche de l’opposition, après avoir divisé les partis politiques, le régime Ouattara attaque le Royaume Baoulé, là où sur le même sujet Le Mandat dénonce par contre des cadres du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA, ex-allié du pouvoir) comme étant les instigateurs de ce coup d’Etat royal.

« Sakassou/Royaume Baoulé : les comploteurs Alla Kouadio, Banny et Dia Kouamé démasqués », renseigne à ce sujet le confrère avant de publier la déclaration du Conseil Baoulé sur cette affaire.

CK/ls/APA

Réagir à cet article