à l'instant

    UA-USA-AlQods

    La CUA « regrette » la décision de Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat d’Israël

    APA-Addis-Abeba (Ethiopie)

    Le Président de la Commission de l’Union africaine (CUA), Moussa Faki Mahamat, a noté avec une « profonde préoccupation » la décision du gouvernement américain de reconnaître Jérusalem comme la capitale de l’Etat d’Israël, regrettant cette décision qui ne fera qu’accroître les tensions dans la région et au-delà et compliquer « davantage » la recherche d’une solution au conflit israélo-palestinien.

    Dans un communiqué publié jeudi, le Président de la Commission « réitère » la solidarité de l’Union africaine avec le peuple palestinien et son soutien à sa quête légitime d’un État indépendant et souverain ayant Jérusalem-Est comme capitale.

    Dans ce contexte, il appelle à des efforts internationaux renouvelés pour trouver une solution « juste » et « durable » au conflit reposant sur l’existence de deux États, Israël et Palestine, vivant côte-à-côte, en paix et en sécurité, dans le cadre des décisions pertinentes de l’Union africaine et des Nations unies.

    Dans une rupture spectaculaire avec ses prédécesseurs, Donald Trump a reconnu mercredi Jérusalem comme capitale d’Israël, suscitant la colère des Palestiniens et une vague de réprobation au Proche-Orient et bien au-delà.

    Avec cette décision qui marquera son mandat, le 45e président des Etats-Unis s’isole sur la scène internationale et prend le risque de saboter les timides espoirs de reprise des négociations de paix, au point mort depuis trois ans.

    Le statut de Jérusalem est au cœur de ces négociations : alors qu’Israël a toujours exclu un éventuel partage de la ville sainte, les Palestiniens en revendiquent la partie orientale pour y installer aussi la capitale d’un éventuel Etat.

    HA/APA

    Réagir à cet article