Chers visiteurs, si vous ne retrouvez pas certaines données sachez que le site est toujours en cours de Migration, merci de votre compréhension.

Ethiopie-Afrique-JICA-Alimentation

La JICA consacre 3 millions de dollars pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans dix pays africains

APA-Rabat (Maroc) -

Le Japon consacre 3 millions de dollars pour l'identification et l'évaluation de l'Initiative pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique (ISANA) qui sera mise en œuvre, cette année, dans dix pays africains, annonce-t-on lors de la première rencontre des partenaires de l'ISANA qui a ouvert ses travaux, jeudi, à Addis-Abeba.

« Nous allons travailler dans dix pays cibles pour identifier les besoins spécifiques de ce qui devrait être fait pour améliorer l'état nutritionnel des pays», a fait savoir le vice-président de JICA, Hiroshi Kato, lors d'une conférence de presse tenue à cette occasion.

Jusqu'à présent, l'ISANA a effectué un sondage en Ethiopie et au Ghana, a-t-il ajouté, soulignant que « vers la fin de cette année, nous allons nous réunir et consolider le plan de travail pour chaque pays ».

Après l'identification des domaines prioritaires, a-t-il dit, l'ISANA va commencer à travailler sur des projets individuels des pays ciblés.

Pour sa part, Dr Belaynesh Yifru, assistant technique au ministère éthiopien de la Santé, a noté que « la malnutrition est un fardeau mondial », faisant savoir que le gouvernement éthiopien s'est engagé à éliminer la faim et la dénutrition chez les enfants d'ici 2030.

« Dans les dix prochaines années, nous devrions éliminer la faim », a estimé, de son côté, le Conseiller principal du PDG du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), Martin Bwalya, notant que la faim est l'un des principaux obstacles à la croissance inclusive, globale et socio-économique des pays africains.

La première rencontre des partenaires de l'Initiative pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique (ISANA) (18-19 mai) sert de plateforme d’échanges d’expériences dans le domaine de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique.

L'objectif affiché est d'explorer et d’identifier les solutions possibles pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition dans le continent africain.

La JICA a lancé l'Initiative pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique, lors d'un événement parallèle à la sixième conférence internationale de Tokyo sur le développement de l'Afrique (TICAD VI), organisée en aout 2016 au Kenya.

Lors de ce premier sommet de la TICAD en Afrique, la JICA a affiché sa détermination à poursuivre sa contribution au développement en Afrique en soutenant les initiatives africaines basées sur la déclaration de Nairobi qui a identifié trois domaines prioritaires pour affronter les nouveaux défis du développement en Afrique, à savoir promouvoir la transformation économique structurelle par la diversification économique et l'industrialisation, promouvoir des systèmes de santé résilients pour la qualité de vie, et promouvoir la stabilité sociale pour une prospérité partagée.

Afin de prendre les premières mesures spécifiques en appui à ces domaines prioritaires, le gouvernement japonais avait annoncé un plan d'aide à l'Afrique pour 2016- 2018, d'un montant de 3 000 milliards de yens (équivalant à 30 milliards USD) financé par les secteurs public et privé.

L'Initiative pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique vise à améliorer la nutrition en Afrique, et plus particulièrement dans la région subsaharienne où sont recensés près de 220 millions de personnes sous-alimentées.

HA/APA

Réagir à cet article