à l'instant

    • Cameroun-Société-Justice

      APA-Yaoundé (Cameroun) - — Le procureur général près la cour d’appel de la région camerounaise du Nord-Ouest a déposé, lundi, une requête portant désistement de l’État du Cameroun dans l’affaire qui l’oppose...

    • Diversité de sujets à la Une des quotidiens marocains

      APA-Rabat (Maroc) - — Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur nombre de sujets dont la spoliation foncière, la réforme de l’enseignement, le prochain congrès du parti de l’Istiqlal, l’...

    • L’ex-CEMA Philippe Mangou en vedette dans la presse ivoirienne

      APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) — Au lendemain de sa première comparution en qualité de témoin à charge contre Laurent Gbagbo et Blé Goudé à La Haye, l’ex-Chef d’Etat-Major de l’armée (CEMA), le général Philippe...

    Centrafrique-MINUSCA

    La MINUSCA reste ferme sur ses engagements malgré les attaques contre les casques bleus

    APA-Bangui(Centrafrique)

    La Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a redit sa fermeté face aux groupes armés et sur ses engagements en Centrafrique, en dépit de la mort de trois de ses soldats dans l’exercice de leur mission, a déclaré le porte-parole Vladimir Monteiro, mercredi à Bangui.

    Au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la MINUSCA, Monteiro a indiqué que les attaques ‘’lâches’’ de la semaine dernière ne feront pas plier les casques bleus en vue de la stabilité et la paix dans le pays.

    Sur ces événements et sur la sécurité, le porte-parole de la Force, le Lieutenant-Colonel, Clément Cimana, a souligné que tout est mis en œuvre pour identifier les auteurs des attaques afin de répondre de leurs actes.

    Il a également annoncé des mesures prises pour renforcer la sécurité des populations dans les secteurs Ouest et Centre du pays.

    Le porte-parole a également annoncé les efforts de la MINUSCA pour la protection des enfants, en partenariat avec d’autres acteurs, avec une prochaine campagne de sensibilisation sur le recrutement des enfants par les groupes armés.

    « Les violations contre les enfants y compris leur recrutement et utilisation dans un conflit sont des manquements aux lois nationales et internationales, et les auteurs de ces actes s’exposent à des poursuites et à des sanctions devants les tribunaux nationaux ou internationaux », a lancé Monteiro à l’endroit des groupes armés.

    BB/of/APA

    Réagir à cet article