Sénégal-Presse-Revue

La modification du Code électoral règne sans partage à la Une des quotidiens sénégalais

APA-Dakar (Sénégal)-

Le vote, hier, par l’Assemblée nationale du projet de loi modifiant l’article L78 du Code électoral pour autoriser l’électeur à choisir au moins cinq bulletins de vote sur les 47 aux législatives du 30 juillet 2017, se paie la une des quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA.

«Adoption hier de la loi portant modification du Code électoral : La loi de la majorité», écrit EnQuête, dans lequel journal, le ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, soutient que «la Cena a le pouvoir de consulter la classe politique».

Ce journal rend compte aussi des manifestations de l’opposition contre ce projet de loi, et note : «Guy Marius Sagna arrêté, Oumar Sarr brutalisé par les policiers, Soweto en état de siège».

Toutes choses qui font dire au Témoin que «la loi (a été) votée dans la douleur», mais il précise que les électeurs auront le choix entre prendre au moins cinq bulletins ou les 47 listes.

«Un pugilat verbal pour clore une législature. Escarmouches entre militants de l’opposition et forces de l’ordre», ajoute Le Témoin.

Pour Sud Quotidien, «la majorité valide la loi des…5 bulletins». «La loi passe dans la douleur. La police matte Wattu Sénégal. Gallo Tall blessé, Abdou Aziz Diop, Bass Kébé et Oumar Sarr malmenés», raconte L’As.

Mettant ce vote dans le contexte des fuites d’épreuves au Bac, Le Quotidien note que «l’opposition rate son Bac» car, ayant faiblement mobilisé à la Place Soweto.

Après ces fuites au Bac, Le Quotidien met le Directeur de l’Office du Bac, Babou Diakham, à l’épreuve de l’enquête.

«Enquête sur les fuites au Bac 2017-Ce que Babou Diakham a dit aux enquêteurs», titre Walfadjri.

«Enquêtes-Fuites à l’examen de passage à l’université : Plus de 10 élèves tombent au Bac. Des ordinateurs de l’Office du Bac saisis par la Section de recherches», révèle L’Observateur.

En économie, Le Soleil informe que «la banque mondiale octroie 306 milliards de f cfa au Sénégal» pour les infrastructures, l’énergie et l’hydraulique.


TE/APA

Réagir à cet article