Chers visiteurs, si vous ne retrouvez pas certaines données sachez que le site est toujours en cours de Migration, merci de votre compréhension.

Sénégal-Presse-Revue

La politique domine la Une des quotidiens sénégalais

APA-Dakar (Sénégal)-

La presse quotidienne sénégalaise parvenue jeudi à APA insiste sur l’actualité politique, dominée par divers sujets.


Walfadjri qui traite de la «guerre des tranchées» au Parti socialiste demande «Qui de Tanor ou de Khalifa contrôle les militants de base».


Rappelant que Bamba Fall (maire socialiste de la Médina) et Cie sont en prison, Direct-Info s’interroge : «La longue hésitation de Khalifa n’a-t-elle pas tué se lieutenants ?»


Ce journal voit «Bamba Fall, Barthélémy Dias, Aminata Diallo à l’échafaud».


De son côté, L’Observateur fait une enquête sur la vie du maire de la Médina et révèle l’histoire méconnue de Bamba Fall».


«Il a été comédien, Modou-Modou (émigré). Orphelin total, il s’est occupé de ses frères et sœur», écrit L’Obs.


La «crise aigüe» au parti démocratique sénégalais (Pds) intéresse Les Echos qui informe que «Farba Senghor (sera) traduit devant le Conseil de discipline à midi».

Selon Vox Populi, «excédé, Wade traduit Farba Senghor devant les juges du Pds».


«L’ancien ministre sera auditionné par le Conseil de discipline aujourd’hui à 12 heures. D’autres responsables risquent de suivre. Vers une chaude réunion du Comité directeur du Pds à 17 heures», détaille Vox Populi.


Pendant ce temps, 24 Heures s’entretient avec Oumar Seck, député de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd, majorité) qui affirme qu’ «il faut reporter les législatives (du 02 juillet 2017)».


«Présidence, parlement, Cese, Hcct, Cndt…Coûteuse démocratie. 74 milliards pour le fonctionnement de la Présidence en 2017. En 2016, les députés ont coûté 38 724 674 f cfa par jour aux Sénégalais. Plus de 9 milliards pour Aminata Tall et 6 milliards pour Tanor Dieng», détaille EnQuête.


La Tribune revient sur le discours de paix et d’amnistie du président sortant de la Gambie et estime que «Jammeh se prépare au départ».


Quoi qu’il en soit, à quelques jours d l’expiration de l’ultimatum, Le Témoin constate un «sauve-qui-peut» en Gambie.


A propos de la Can 2017, L’As donne la parole à Sadio Mané qui affirme : «On est prêt».


TE/APA

Réagir à cet article