Sénégal-Presse-Revue

La politique en vedette dans la presse sénégalaise

APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé -

Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA traitent d’une diversité de sujets dominés par la politique, notamment les polémiques et débats sur l’entourage du président Macky Sall et les remous au PDS de l’ex-président Wade.

« Macky est isolé institutionnellement et politiquement », analyse dans Sud Quotidien le journaliste Momar Diongue, estimant que pour « sortir de cette situation », le chef de l’Etat doit former un « gouvernement de majorité présidentielle élargi à certains leaders de l’opposition dont les partisans de Me Abdoulaye Wade et de l’ancien député maire de Dakar Khalifa Sall ».

Si Sud Quotidien pense à une « sortie de secours » pour Macky Sall, Walf Quotidien liste, pour sa part, les « forces et faiblesses des héritiers » quant à sa « succession » pour l’après-2024, marquant la fin de son second et dernier mandat. Le journal dresse ainsi six profils, dont cinq sont encore dans le gouvernement et un autre qui dirige une institution (CESE) hautement placée.

Si les remous n’en sont qu’à leur début au sein du parti présidentiel, il en est autremant au Parti démocratique sénégalais (PDS, opposition) de l’ex-président Wade où on note « la révolte des frondeurs », d’après Le Quotidien.

Le journal souligne en effet que ces derniers, avec à leur tête l’ancien coordonnateur Oumar Sarr, ont initié une « tournée nationale » dans le but, certainement, de dénoncer la nouvelle ligne adoptée par Abdoulaye Wade qui a formé un nouveau Secrétariat général. Un casting qui à leurs yeux donne les pleins pouvoirs à son fils Karim Wade, pourtant en exil au Qatar depuis 2016.

Sur un autre sujet, intitulé « Abdoul Mbaye accule Pape Oumar Sakho », EnQuête note que l’ancien Premier ministre « indispose » le président du Conseil constitutionnel sur son mandat à la tête de cette institution judiciaire, soulignant que le décret portant son renouvellement est « introuvable ». Dans ce cas, estime M. Mbaye, « toutes les décisions prises depuis le 13 août 2016 sont nulles et non avenues ».

En fait divers, L’Observateur rapporte « la pression qui a libéré les 2 Italiens dans l’affaire de la cocaïne ». Dans cette affaire où 1036 kg de drogue dure ont été récemment saisis au port de Dakar, le journal note toutefois que la liberté provisoire a été « refusée au Sénégalais Babacar Coumba Diop ».

En football, Stades note que « la cote de Sadio Mané a explosé » au cours de son « année 2019 extraordinaire » durant laquelle il est passé « de 2,6 à 79 milliards FCFA ».


ODL/cat/APA

Réagir à cet article