à l'instant

    Sénégal-Presse-Revue

    La politique règne à la Une des quotidiens sénégalais

    APA-Dakar (Sénégal)

    La presse quotidienne sénégalaise reçue mardi à APA accorde un traitement de faveur aux sujets politiques.

    « Candidat à la présidence : Gakou (Malick, leader du Grand parti) passe à l’offensive », titre Le Quotidien.

    Dans ce journal, le candidat déclaré à la présidentielle 2019 affirme : « Nous sommes prêts à payer le prix pour la démocratie. J’appliquerai les conclusions des Assises nationales. Le Sénégal a connu des taux de croissance de 7% en 2003 ou 2004, sous Wade ».

    Revenant sur le vote jeudi prochain du projet de loi sur le parrainage des candidatures à la présidentielle, avec des manifestations de l’opposition devant l’Assemblée nationale, et note : « L’opposition sous haute surveillance ; Macky à l’Elysée le même jour ».

    « Adoption de la loi sur le parrainage en commission : Réunion houleuse à l’Assemblée », informe L’As qui donne la déclaration de Mamadou Lamine Diallo qui a mis le feu aux poudres.

    Selon nos confrères, les députés Me Djibril War et Bara Dolly Mbacké ont failli en venir aux mains.

    L’As indique qu’inscrit sur les listes électorales au Koweït, « Karim Wade franchit le 1er obstacle vers la présidentielle ».

    « Parrainage, dossier Khalifa Sall…Le cours magistral du professeur Ibrahima Fall », titre Walfadjri.

    Dans ce journal, l’ancien candidat à la présidentielle affirme : « Si l’objectif du parrainage est de réduire le nombre de partis politique, on s’est trompé. Il y a une mauvaise gestion du dossier Khalifa. L’avis du Conseil constitutionnel ouvre la voie à deux autres mandats de 5 ans ».

    Dans un entretien avec L’Observateur, Alioune Fall, conseiller politique du président de la République revient sur « Macky-Bathily et l’audience au palais ».

    « J’ai échangé avec le président sur l’objet de leurs discussions que je comprends autrement que de la manière dont elles ont été récemment présentées. S’il advenait que le peuple se mobilise contre ce projet ‘de loi sur le parrainage), cela signifierait qu’il se serait fait instrumentaliser pour livrer une bataille contre lui-même », affirme M. Fall.

    En attendant, à quelques heures de l’examen du projet de loi sur le parrainage, Source A informe que « les alentours de l’Assemblée nationale entre sérénité et inquiétude ».

    Le Soleil décroche une interview exclusive avec Cheikh Béthio, guide des Thiantacounes. « Quand Béthio se raconte », titre le journal.

    « Je ne suis pas Cheikh, même si cela est difficile à saisir car, Serigne Saliou Mbacké m’a dit…J’ai cinq épouses et je suis père de 31 enfants dont 15 filles et 16 garçons », informe Béthio.


    TE/APA

    Réagir à cet article