à l'instant

    Togo-Presse-Revue

    La presse électronique togolaise commente la sortie d’Alpha Condé sur les élections

    APA-Lomé (Togo) –

    Les explications du président guinéen Alpha Condé sur le communiqué ayant sanctionné les travaux du quatrième round du dialogue inter-togolais, font, ce mardi, les choux gras des sites d’informations.

    « Togo: Pour Alpha Condé, les facilitateurs n’ont pas appelé à des élections » titre Togobreakingnews qui se réjouit «alors que la guerre d’interprétation du communiqué des facilitateurs du dialogue inter-togolais reste farouche au sujet des élections depuis bientôt une semaine que le 4e round du dialogue inter-togolais s’est déroulé, Alpha Condé, le facilitateur guinéen a décidé de clarifier les choses ». Pour le président guinéen, écrit le portail, les facilitateurs de la CEDEAO n’ont pas appelé à des élections mais ont juste fixé une date indicative.

    « Nous n’avons pas appelé à des élections au Togo. Le problème qui se pose, c’est que l’opposition reproche au gouvernement de préparer des élections sans consensus. Nous avons demandé que le parlement actuel reste en place jusqu’à l’élection d’un nouveau parlement et que le gouvernement arrête la préparation des élections. Évidemment, il serait irresponsable de notre part de ne pas donner une date indicative. Nous avons seulement donné une date indicative. Nous n’avons pas appelé à des élections », a déclaré Alpha Condé hier, en marge du sommet de l’Union Africaine qui se tient à Nouakchott, dans des propos rapportés par le site d’informations.

    Cette clarification du président guinéen, commente le journal, aura le mérite de calmer les ardeurs du pouvoir togolais et de son opposition qui continuent de se déchirer depuis mercredi dans une farouche guerre d’interprétation.

     « Alpha Condé donne raison à la coalition des 14 » titre de son côté Globalactu, soulignant que les facilitateurs de la crise togolaise ont demandé au pouvoir « de continuer à libérer les prisonniers, de permettre les manifestations dans les trois (3) villes ‘assiégées’ que sont Sokodé, Bafilo et Mango et de permettre à ce que les gens manifestent sur l’ensemble du territoire ».

    Quant à l’issue de la crise togolaise,  le site Courrier d’Afrique, pour sa part, rapporte que selon le facilitateur guinéen, les positions sont très tranchées malgré quelques acquis.  « Faure Gnassingbé cherche-t-il à s’accrocher au pouvoir en manipulant la constitution ? » s’interroge le portail qui souligne qu’Alpha Condé  fait confiance aussi bien au président Faure qu’à l’opposition.

    Et d’ajouter que ce qui importe pour les facilitateurs, « c’est qu’on tienne compte de la volonté du peuple togolais et qu’il y ait un gouvernement qui l’accepte et qui représente ses intérêts et que le pays se développe ».

    Tout comme Togobreakingnews, Courrier d’Afrique estime également que cette sortie d’Alpha Condé « va mettre fin à la polémique autour du communiqué ayant sanctionné les travaux du quatrième round du dialogue la semaine dernière ».


     

    NML/cat/APA

    Réagir à cet article