à l'instant

    Maroc-Presse

    L’action gouvernementale s’impose à la Une des quotidiens marocains

    APA-Rabat (Maroc)

    Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur l'action du gouvernement, la réforme de la Caisse de Compensation.

    +Aujourd’hui le Maroc+ aborde l’action du gouvernement à Jerada. Revenant sur les actions promises par le gouvernement pour « atténuer la gravité de la situation » à Jerada, le journal met en garde contre les conséquences de la non tenue de ces promesses « faites en public », car « la situation pourrait nettement s’aggraver et échapper totalement au contrôle », se demandant si, avant de dresser la liste de ses promesses, le chef du gouvernement, qui s’est déplacé à la tête d’une délégation ministérielle dans la région de l’Oriental, « a pris la peine de vérifier la faisabilité de chaque action ».

    Il se dit « étonné » de relever des actions qui, en principe, auraient dû être réalisées bien avant que les habitants sortent dans la rue, puisque, explique-t-il, « remédier aux effets de l’ancienne mine sur l’environnement et sur la santé des riverains, raccorder les habitants aux égouts, faire en sorte que les factures d’eau ou d’électricité soient justes ou encore activer l’indemnisation d’anciens mineurs pour les maladies professionnelles avérées sont des mesures qui coulent pratiquement de source. Elles sont censées être un minimum ».

    +Al Bayane+ dénonce une « panne politique ». En ces moments d’intempéries atroces, marqués par de fortes rafales de neige, l’élite politique marocaine, du moins une bonne partie de son ensemble, « se paie le luxe de sombrer dans des frictions verbales belliqueuses », relève la publication.

    On ne prête plus attention à la charte de la majorité, toujours en suspens, quoique l’exécutif soit en place depuis déjà presque la moitié de son actuel mandat, relève-t-il, mettant en garde contre certaines attitudes « harmonieuses », qui auraient plutôt tendance à « faire chavirer » une formation gouvernementale, dont « la locomotive est constamment ciblée ».

    +Al Massae+ écrit que le gouvernement marocain a défini sa stratégie pour préparer la fin de la Caisse de compensation, à savoir la fin de la subvention du gaz, de la farine et du sucre. Une stratégie qui ne tardera pas à être appliquée, a laissé entendre Lahcen Daoudi, ministre délégué aux Affaires générales, lors de son intervention, lundi, au Parlement.

    La publication précise que, pour préparer la fin de la caisse de compensation et des subventions publiques aux produits de consommation de base, Lahcen Daoudi annonce qu'un programme d’aide de 1.000 dirhams par mois à un million de foyers marocains, à savoir 5 millions de bénéficiaires, sera déployé incessamment. Le ministre évoque aussi la présence d’un ensemble de programmes d’aide aux plus démunis, comme le programme Tayssir qui avait été mis en place durant le mandat d’Abdelilah Benkirane.

    Un budget de 12 milliards de dirhams serait prévu, toujours selon le ministre, pour financer ces programmes d’aide. «Je suis prêt à comparaître devant la commission spécialisée pour dévoiler qui sont ceux les bénéficiaires des subventions: ce ne sont surtout pas les pauvres, comme on veut à tout prix nous le faire croire», a d'ailleurs lancé Lahcen Daoudi au Parlement, pour justifier sa stratégie.

    HA/APA

    Réagir à cet article