à l'instant

    • Coupe de la CAF : TP Mazembe en finale

      APA-Rabat (Maroc) — Le club congolais du Tout Puissant Mazembe s’est qualifié pour la finale de la Coupe de la Confédération de Football (CAF) après avoir arraché un nul blanc face au club marocain du...

    • Ligue 1 ivoirienne de football : l’Africa et l’Afad carburent, le...

      APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) — L’Africa Sport d’Abidjan et l’Académie football Abdoulaye Diallo (Afad) ont assuré leur deuxième succès, samedi, en ouverture de la 2è journée de la Ligue 1 ivoirienne de football...

    • LDC : Le Wydad de Casablanca en finale

      APA-Casablanca (Maroc) — Le Wydad de Casablanca s’est qualifié pour la finale de la Ligue des Champions africaine de football après avoir battu l’Union Sportive de la Médina d’Alger (USMA) sur le score de...

    Sénégal Usa Securite

    Les communautés invitées à collaborer avec les services de sécurité

    APA Dakar (Sénegal)

    L’ambassadeur des Etats-Unis au Sénégal, Tulinabo S. Mushingi, a plaidé ce jeudi, à Dakar pour une collaboration entre les communautés et les services de sécurité, à l’ouverture de la Conférence sur les Leçons Apprises organisée par l'Institut des États-Unis pour la Paix (USIP) et Partners West Africa Sénégal initiée dans le cadre du Programme "Dialogues, justice et sécurité au Sahel et au Maghreb",

    « Les communautés et les services de sécurité doivent collaborer et comprendre que vous tous jouez un rôle important dans la justice et la sécurité de vos pays » a déclaré,

     « Nous sommes à un moment important de l’histoire de cette région. Nous faisons face à de nouveaux défis liés à la paix, la sécurité, et à l’Etat de droit, alors que nous subissons des menaces sur la sécurité des personnes et des familles», a rappelé M. Mushingi.

    Il a ajouté que « les services de sécurité et les gouvernements ne peuvent pas faire face à ces menaces tous seuls » de même que  les communautés ne peuvent pas non plus se protéger toutes seules »

    « Nous avons surmonté des incompréhensions, des méfiances venues du passé, des ressources limitées, et des défis sécuritaires très importants, pour montrer qu’il est possible que la force publique et les citoyens travaillent ensemble afin de renforcer la sécurité », a ajouté Tulinabo S. Mushingi.

    Le général Lamine Cissé, ancien ministre de l’intérieur, a pour sa part declaré que les parties concernées  « doivent  se concerter, dialoguer, pour pouvoir échanger des informations.

    Il faut parvenir à ce que la population n’ait plus de craintes à aller vers les forces de l’ordre, a souhaité le général Cissé, précisant que « les communautés sont au centre de la sécurité »

    Cette conférence qui va se dérouler du 12 au 13 octobre,a pour but de consolider le réseau d'acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux travaillant ensemble pour une région plus forte et plus sécurisée, qui ne peut s'appuyer que sur des communautés plus impliquées et des services de sécurité, plus efficaces, responsables et réactifs.

    Les représentants des Forces de sécurité du Burkina Faso, du Niger, du Nigéria et du Mali et des membres de la société civile ouest africaine comme l’association malienne des droits de l’homme et le balai citoyen burkinabé ont participé à cette rencontre.

    AKD/of/APA

    Réagir à cet article