Afrique du Sud-USA-Diplomatie- Protestations

AfSud: l’ANC rallie le mouvement «Black Friday » pour honorer George Floyd

APA - Johannesburg (Afrique du Sud)

Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir en Afrique du Sud a déclaré le 5 juin « Vendredi noir » pour marquer le meurtre par la police de l'Afro-américain George Floyd dans les rues de Minneapolis, dans l'Etat de Minnesota, a annoncé vendredi le parti.

La mort brutale de Floyd, à la vue du public et filmée, a vu un policier presser son genou contre le cou de la victime non armée jusqu'à sa mort.

Le meurtre de sang-froid a déclenché des protestations dans le monde entier au cours des dix derniers jours.

« A partir du vendredi 5 juin, ce mouvement, à travers un événement qui sera marqué par une déclaration du président de l'ANC, Cyril Ramaphosa, lancera une campagne de solidarité avec le peuple des Etats-Unis », a déclaré vendredi le secrétaire général adjoint de l'ANC, Jessie Duarte.

S'adressant aux médias via une liaison vidéo, Duarte a déclaré que la solidarité » va lancer notre propre vendredi noir où, désormais, nous sommes appelés à porter le deuil de Floyd en portant du noir chaque vendredi, pendant les trois prochaines semaines".

L'annonce par le parti du Black Friday intervient un jour après que le chef des droits civiques, le révérend Al Sharpton, a dirigé jeudi un éloge funèbre lors du premier service commémoratif tenu à Minneapolis pour se souvenir et pour honorer la vie de Floyd.

Le mémorial a eu lieu quelques heures seulement après que trois anciens policiers impliqués dans le meurtre de Floyd ont comparu pour la première fois devant la justice, après leur arrestation survenue la veille.

Les trois anciens policiers, accusés d'avoir aidé et encouragé le meurtre de Floyd, se sont joints à leur ancien collègue, Derek Chauvin pour répondre des accusations de meurtre dans l'étouffement à mort de Floyd le 25 mai à Minneapolis.

La déclaration de l'ANC de se solidariser en lançant ce ‘Black Friday’ fait suite à des manifestations largement pacifiques qui se déroulent en Amérique et dans d'autres pays.

Les manifestants demandent un changement du système judiciaire raciste du pays, qui, depuis des siècles brime les Américains de race noire.

NM/jn/fss/cgd/APA

Réagir à cet article