à l'instant

    Maroc-Solidarité

    Lancement à Casablanca de la campagne nationale de solidarité 2017

    APA-Casablanca (Maroc) -

    Le Roi Mohammed VI a lancé ce mercredi la 19ème édition de la campagne nationale de solidarité 2017, qui est organisée du 15 au 25 mars par la Fondation Mohammed V pour la solidarité autour du thème « Soutien des coopératives féminines, pour une production sociale et solidaire durable ».

    Les activités de production initiées par les femmes en situation de précarité dans les secteurs des produits du terroir et de l’artisanat, sont notamment au cœur de cette édition.

     Le but est d'ouvrir à la femme les voies à une meilleure inclusion socioprofessionnelle et d’assurer son accès à l’autonomisation financière, à travers la formation qualifiante, le renforcement des capacités et l’accompagnement dans la création d’activités génératrices de revenus ou de très petites entreprises solidaires.

    Situé au quartier l’Oasis à Casablanca, le Marché solidaire est un espace de commercialisation équitable dédié à la vente des produits issus des coopératives féminines marocaines.

    Ce marché, initié et réalisé par la Fondation Mohammed V pour un investissement global de 16,5 millions de DH, permettra de mettre en relief la richesse et la diversité des produits du terroir et de l’artisanat marocains, en disposant d’une offre en vente directe de plus de 2.200 références proposées au grand public.

    Ce sont, en effet, plus de 150 entités provenant de différentes régions du Maroc, majoritairement des coopératives, des groupements d’intérêt économique, des activités génératrices de revenus, mais également des activités économiques soutenues par la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus, qui sont exposées pour ce lancement.

    L’ensemble des produits sont proposés au prix de vente du producteur, la règle du commerce équitable étant un fondamental pour ce lancement.

     

    Le Marché solidaire constitue également une plate-forme sociale d’accompagnement des petites initiatives économiques, notamment les activités féminines, qui nécessitent une mise à niveau et une meilleure valorisation du produit.

    Les exposants - de même pour les futurs participants - bénéficieront d’un appui en matière technique pour tout ce qui a trait aux équipements et process de production ainsi que de formation en termes de renforcement des capacités.

    Cela, à travers l’intervention en amont des partenaires du projet que sont l’Agence de développement agricole, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires ou encore le ministère de l’Artisanat et de l’Economie sociale et solidaire.

    HA/APA

    Réagir à cet article