Tchad-Société-Santé

Lancement au Tchad d’un projet de santé pour les populations nomades

APA-N’Djaména (Tchad) - De notre correspondant : Adam Hassane Deyé

Le ministre tchadien de la Santé publique, Aziz Mahamat Saleh a lancé, jeudi dans la province du Batha, à 500 kilomètres de la capitale N’Djaména, les activités du projet « Santé mixte et intégrée » au profit des populations nomades.

Ce projet devrait permettre aux populations concernées et leur bétail d’avoir accès aux soins de santé de base. Ainsi, des équipes mixtes d'agents de santé humaine et animale sont mobilisées pour vacciner les enfants des nomades et leurs troupeaux.

« Les femmes enceintes bénéficieront des consultations prénatales, de la vaccination et de la distribution des moustiquaires imprégnées pour prévenir le paludisme », a indiqué le responsable de la communication du ministère de la Santé publique, Nadji Ndoumanbé Kaldor, avant d’ajouter que les femmes et les enfants nomades bénéficieront également du déparasitage et de la supplémentation en vitamine A.

Tout en se félicitant de la mise en place d’un projet qui s’occupe de la santé des nomades répondant « aux attentes légitimes exprimées par ces cibles au demeurant moins bien servis par le système sanitaire actuel », le ministre de la Santé publique, M. Aziz Mahamat Saleh déclare que le Tchad a accompli des progrès remarquables dans le domaine de la santé en général et celle du couple mère-enfant en particulier.

Le Tchad compte près d’un million de populations nomades disséminées au centre, à l’est et au nord du pays.


AHD/ard/cd/te/APA

Réagir à cet article