Sénégal-Presse-Revue

Le Ballon d’Or 2019 alimente la presse sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione -

Les journaux sénégalais, reçus mardi à APA, s’offusquent dans leur écrasante majorité de la 4e place qu’occupe Sadio Mané au classement du Ballon d’Or 2019 dévoilé hier soir au théâtre du Châtelet (Paris, France) lors d’une soirée animée par Didier Drogba.

Sud Quotidien annonce que l’Argentin Lionel Messi, « quatre ans après son dernier sacre », est « lauréat pour la 6e fois » du Ballon d’Or décerné par le magazine France Football en devançant le Néerlandais Virgil Van Dijk et le Portugais Cristiano Ronaldo.

Quatrième et à une marche du podium, l’international sénégalais établit « la deuxième meilleure performance africaine » au palmarès de cette prestigieuse récompense individuelle créée en 1956, précise Record.

En effet, le maître à jouer des Lions égale l’Ivoirien Didier Drogba qui a fini à la même position en 2007 mais reste derrière George Weah (actuel président du Liberia), unique Africain vainqueur du Ballon d’Or en 1995.

Toutefois, relève ce quotidien sportif, « la 4e place de Sadio fait débat » puisque l’ancien Messin a été « co-meilleur buteur de la Premier League avec 22 (réalisations), sans avoir (tiré) un seul pénalty, vainqueur de la Ligue européenne des Champions, de la Supercoupe d’Europe, vice-champion d’Angleterre et vice-champion d’Afrique ».

Sous le titre « Un scandale ! », EnQuête estime que l’enfant de Sédhiou (sud) n’est pas « trop sexy » aux yeux des jurés qui ont désigné le B.O 2019, non sans ajouter que « face à la tyrannie de l’industrie du sport et autres grosses marques qui l’ont investi, on ne pouvait en attendre moins de ce vote ».

De son côté, L’AS note une « grosse déception au Sénégal » après la publication des résultats du Ballon d’Or. Ce journal cite Habib Bèye, consultant à Canal+ et ancien international sénégalais pour qui, « si Sadio Mané n’est pas élu Ballon d’Or, c’est parce que c’est un Africain. Vu la saison qu’il a réalisée, le voir à la 4e place est un scandale pur et simple ».

WalfQuotidien souligne que « Sadio boycotte la cérémonie » de remise du Ballon d’Or. Dans les colonnes de Record, Mady Touré, le président de l’Académie Génération Foot où le Red a été formé, déclare que « Sadio Mané n’a pas été bien conseillé. Il devait assister à cette cérémonie du Ballon d’Or. Même si tu ne gagnes pas, tu apprends beaucoup ». A en croire ce dirigeant, « c’est un classement honorable même si on est tous convaincus qu’il méritait cette année le Ballon d’Or ».

Pour sa part, L’Observateur se fait l’écho de l’« alerte de spécialistes sur l’impact que ce revers peut avoir sur le mental du joueur ». Thomas Sammut, le préparateur mental de l’OGC Nice (Ligue 1 française), dans un entretien avec ce quotidien, renseigne que « si l’on attache plus d’importance au trophée, la déception peut engendrer une déperdition nerveuse. Du coup, elle aura comme incidence une diminution de la performance physique ».

Fier de Sadio Mané qui a porté haut les couleurs de son pays, le chef de l’Etat Macky Sall, dont les propos sont relayés par Record, a remonté le moral de son compatriote : « Mon cher Sadio. Par ma voix, le Sénégal vous exprime ses encouragements et ses félicitations pour cette place dans le quatuor du Ballon d’Or 2019. L’exemple d’abnégation et de persévérance qui a été votre crédo vous permettra, nous en sommes sûrs, de conquérir ce trophée ».

Tout compte fait, Le Soleil retient que « mériter n’est pas toujours gagner ». Enfin, Stades indique « Sadio Mané ne sera pas Ballon d’Or France Football cette année. Le jury du prestigieux prix en a décidé ainsi au détriment de la volonté affirmée des puristes du football et de nombreux observateurs du jeu. Au vu de multiples réactions, il a quand même remporté le Ballon d’Or des cœurs, un phénomène inédit dans l’histoire de ce prix ».


ID/cat/APA

Réagir à cet article