à l'instant

    Centrafrique-Presse-Revue

    Soudan et partisans de Patrice Edouard Ngaissona font la Une de la presse centrafricaine

    APA – Bangui (Centrafrique) De notre correspondant : Pierre Koutoukpe -

    Les journaux centrafricains reçus à APA ce lundi traitent pour l’essentiel de la destitution, la semaine dernière, du président soudanais Omar El Béchir et la sortie médiatique des partisans de Patrice Edouard Ngaissona détenu à la CPI.

    « Le printemps arabe est passé au Soudan mais à qui le prochain ? », s’interroge Le Quotidien de Bangui là où le Démocrate, en se référant à la pénurie d’eau potable en RCA, écrit : « au Soudan, le pain et le riz font tomber Omar El Bechir, en RCA la crise d’eau va faire couler Touadera ».

    L’Hirondelle, revenant sur la fin du régime Béchir, estime que la destitution d’Omar El Bechir au Soudan était « inattendue ». Une affirmation que ne partage pas Ouragan Infos pour qui, « la rue a encore parlé » pour chasser du pouvoir un président qui n’a que trop duré au pouvoir.

    Le Baobab, quant à lui, revient sur la sortie médiatique des partisans de Patrice Edouard Ngaîssona, coordonnateur général des milices antibalaka et Président de la fédération centrafricaine de football, emprisonné à la Haye par la CPI.

    A ce propos, le journal souligne que le bureau politique du Parti Centrafricain pour l’Unité et le Développement (PCUD) exige la libération de son président qui n’est autre qu’Edouard Patrice Ngaissona.

    Pour Samson Ngaibona, secrétaire général du PCUD, cité par le journal, le gouvernement doit tout mettre en œuvre pour obtenir la libération de son leader.

    Sur ce point Le Démocrate relève que le PCUD d’Édouard Ngaissona dénonce la justice de deux poids deux mesures et exige la libération de son leader.

    L’Agora un autre journal privé affirme que pour le PCUD, les autorités en place doivent user de leurs prérogatives pour rendre possible le retour de Patrice Édouard Ngaissona dans sa patrie.


    BB/cat/APA

    Réagir à cet article