Guinée-Coronavirus-Mesures

L'état d'urgence décrété en Guinée contre le Covid-19

APA-Conakry (Guinée) De notre correspondant : Sadjo Diallo

Le président guinéen, Alpha Condé, a décrété ce jeudi lors d'une adresse à la nation, l’état d’urgence pour limiter la propagation de la pandémie Covid-19 dans le pays.

« A partir de ce soir, à 00h précises, l’état d’urgence est déclaré sur toute l’étendue du territoire national pour une durée d’un mois reconductible, conformément aux dispositions constitutionnelles », souligne Alpha Condé, tout en indiquant que toutes les frontières terrestres sont fermées (entrées/sorties) pour tous les voyageurs en dehors du transport des marchandises pour une durée de trente jours renouvelables.
« Pour les transports de marchandises, le nombre de convoyeurs est limité à 2 apprentis et 1 chauffeur. A leur entrée sur le territoire national, ils seront soumis au suivi comme contact, durant quatorze (14) jours. Le suivi peut se poursuivre en Guinée ou dans le pays de provenance, sous la coordination des autorités des deux pays »,déclare le président de la République.
Concernant les transports en commun de la ville de Conakry, le chef de l'Etat souligne qu’ils seront soumis à une limitation de 3 passagers par voiture, 1 par moto et 7 à 10 par minibus.

Par ailleurs en ce qui concerne les lieux publics, tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire, professionnel et universitaire seront fermés pour une durée de quatorze jours. Mais aussi, tous les bars, salles de jeux, de spectacle, de cinéma et autres lieux de rassemblement seront fermés pour une durée de quatorze jours.

Dans ces mesures de prévention, même les lieux de cultes ne sont pas épargnés. « Les mosquées et églises sont fermées pour une durée de quatorze jours, renouvelables. Les cérémonies religieuses ou retraites islamiques sont interdites », a-t-il fait savoir, rappelant que tout rassemblement de plus de 20 personnes est interdit.

Cependant, le Président Condé confie que l’accès aux lieux publics et privés (marché, restaurants, banques etc.) se fera sous condition du respect des gestes barrières sanitaires (installation de kits de lavage des mains, distanciation de 2 mètres etc.).
« Le non-respect de ces mesures pourra être suivi de dispositions disciplinaires », prévient le chef de l'Etat.
Il faut rappeler qu’à ce jour, la Guinée compte cinq cas confirmés de Covid-19, dont un guéri et plus de mille personnes  contact en situation d’observation médicale.

SD/Dng/APA

Réagir à cet article