Côte d’Ivoire-Communication-Sensibilisation

Le Repprelci lance une caravane de lutte contre les fake news en Côte d’Ivoire

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d'Ivoire (Repprelci) a lancé, samedi, la première édition de la caravane de sensibilisation et de lutte contre les fake news dont la première étape a été accueillie dans la commune populaire d’Abobo, au nord d’Abidjan.

Cette caravane qui s’inscrit dans le cadre du projet de fact checking (vérification des faits) du Repprelci dénommé ivoirecheck sillonnera plusieurs communes et villes du pays pour aller au contact de la population en la sensibilisant et la formant sur les techniques et outils de vérification de l’information afin d’éviter les fake news (fausses informations) notamment sur les réseaux sociaux.

Ivoirecheck est un prolongement des activités de monitoring de l’Observatoire des médias numériques de Côte d’Ivoire (Omenci), un organe technique d’autorégulation du Repprelci.

Dans la commune d’Abobo, l’équipe du Repprelci a  été accueillie, samedi soir, au Grin Solidarité (groupe informel de jeunes qui se réunissent quotidiennement autour du thé) du quartier Banco-Anador Cité Verte où dans une présentation interactive, les journalistes Elisée Bolougbeu et Mamady Kébé ont sensibilisé et formé les participants sur les techniques et outils de vérification de l’information.

«C’est une action citoyenne que nous menons à l’effet de contribuer à l’éducation de la population aux médias et à l’information qui est aujourd’hui une nécessité impérieuse pour éviter de s’alimenter de fake news sur les réseaux sociaux avec leurs corollaires de conséquences parfois dramatiques sur la cohésion sociale» a expliqué le président du Repprelci, Lassina Sermé.   

De la loi de 2017 portant régime juridique de la presse à la loi sur la cybercriminalité en passant par l’historique, la nature des fake news et les intentions de leurs auteurs, les formateurs  ont dans une approche alliant la théorie à la pratique, passé au peigne fin ce fléau que constituent les fake news.

« Il s’agit d’apprendre à la population la manière dont elle peut vérifier une information à travers des outils très simples à utiliser comme Google image et TinEye », ajouté M. Sermé, soulignant que «nous avons choisi cette période pour le lancement de la première édition de cette caravane parce que nous avons remarqué qu’en Côte d’Ivoire les périodes d’élections sont favorables à la floraison des fake news ».

Le corps électoral ivoirien est convoqué aux urnes le samedi 06 mars 2021 pour élire 255 députés à l’Assemblée nationale. Du 26 février au 04 mars 2021, les candidats sont en campagne pour s’attirer les faveurs des électeurs.

 Très attentifs, les participants constitués de jeunes, femmes et de personnes âgées ont avoué après la séance avoir été édifiés sur cette thématique de lutte contre les fake news.

«Moi particulièrement, j’ai été édifié par cette sensibilisation. Il y a beaucoup de choses dont je n’avais aucune idée. Mais avec cette formation, j’ai désormais une petite idée sur ce qu’il faut pour vérifier une information», a renchéri Bakary Samaké, enseignant à la retraite, s’engageant à sensibiliser à son tour son entourage sur les méfaits des fake news.

« Nous saluons cette initiative du Repprelci qui est très importante. C’est pourquoi nous allons solliciter cette association à venir nous former encore », s’est félicité l’aîné du Grin Solidarité, Hamed Koné.  

« Vous avez constaté de vous-mêmes l’engouement que cette formation a suscité dans notre quartier. C’est dire que le besoin était réel. Nous nous engageons à prendre le relais de la sensibilisation », a conclu Mahama Ouattara, le Secrétaire général du Grin Solidarité, par ailleurs enseignant de mathématiques.

Créé en 2006, le Repprelci regroupe les acteurs de la presse numérique en Côte d’Ivoire. Cette faîtière des médias numériques ivoiriens s’est donnée pour mission d’organiser, structurer et promouvoir la presse numérique en Côte d’Ivoire.  

LS/APA

Réagir à cet article