Afrique-Economie-Relance

Le Rwanda hôte d'un sommet sur la relance économique

APA-Kigali (Rwanda)

Kigali va abriter cette semaine la 25e session du Comité intergouvernemental des hauts fonctionnaires et experts (CIE) de l’Afrique de l’Est.

Du 27 au 29 octobre 2021, la capitale rwandaise va réunir plus de 100 décideurs et acteurs économiques pour discuter de la voie de la reprise sociale et économique. Au cours de cette rencontre, il sera aussi question de la manière d'attirer les investissements en Afrique de l'Est.

Le thème de la rencontre de cette année est : « Renforcer la résilience pour une reprise solide et attirer des investissements pour favoriser la diversification économique et la croissance à long terme en Afrique de l'Est ».

« La réunion du CIE fournira une plate-forme à diverses parties prenantes des gouvernements pour s'entretenir avec des experts et des acteurs du secteur privé sur la reprise économique nécessaire et sur la façon de relancer les moteurs du commerce et de l'investissement », a déclaré la directrice de la Commission économique pour l'Afrique (CEA) en Afrique de l'Est, Dr Mama Keita.

Pour le Rwanda, co-organisateur de l’événement, « c'est le moment de discuter avec d'autres pays de la région des potentiels et de la capacité à s'élever et à répondre aux défis socio-économiques, exacerbés par la crise de la Covid-19 », a fait savoir son ministre des Finances et de la Planification économique, Dr Uzziel Ndagijimana.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est essentielle pour soutenir la reprise après les graves effets néfastes de la pandémie de la Covid-19, a indiqué Mme Keïta. A l’en croire, cet espace d’échange commun augmentera le multiplicateur économique dans la région et aidera les pays à mieux reconstruire, à croître leurs économies et à créer des emplois qui favorisent une croissance inclusive.

Les participants à la réunion discuteront de questions thématiques comme l'approfondissement des chaînes de valeur régionales, l'environnement pour les opportunités d'investissement et les liens entre la paix, la sécurité et le développement.

ARD/te/APA

Réagir à cet article