à l'instant

    APA-Rabat (Maroc)

    Le Satellite ‘’Mohammed VI-A’’, consacre l’entrée du Maroc dans le cercle des pays disposant une telle technologie

    APA-Rabat (Maroc)

    Le responsable du département des études planétaires à la NASA (National Aeronautics and Space Administration,sigle en anglais) , Kamal Oudrhiri, a salué le lancement, mercredi, du premier satellite marocain d’observation de la Terre "Mohammed VI-A", soulignant qu’il consacre ‘’l’entrée du pays dans le cercle très convoité des pays disposant d’une telle technologie".

    Cité par l’agence officielle Maghreb arabe (MAP), le savant marocain, qui cumule pas moins de vingt ans d’expérience à la NASA, a expliqué que "Mohammed VI-A" permettra aussi de ‘’monitorer les évolutions environnementales, la désertisation et la surveillance des frontières et du littoral’’.

    "Ce satellite, qui s’inscrit dans la cohérence d’une vision d’ensemble mise en place par le Souverain, réaffirme le leadership du Royaume sur les plans régional et africain (…)’’, a encore dit M. Oudrhiri.

    D’un coût de 500 millions d’euros, "Mohammed VI-A", permettra au Maroc d’opérer une gestion optimale des activités cartographiques et cadastrales, de l’aménagement du territoire, ainsi que le suivi des activités agricoles et la prévention et la gestion des catastrophes naturelles.

    Il est capable d’enregistrer plus de 500 images par jour et de les transmettre directement au centre de contrôle situé à proximité de l’aéroport de Rabat-Salé.

    Mohamed VI-A sera suivi par le lancement en 2018 d’un second satellite qui pourra fournir environ 1 000 photos par jour aux équipes du Centre royal de télédétection spatiale (CRTS) et du Centre royal d’études et de recherches spatiales (CRERS), via une antenne qui serait installée non loin de Rabat.

    Le futur satellite complétera les activités du premier en permettant au royaume chérifien de mieux observer son territoire, notamment ses frontières, en luttant contre l’immigration clandestine, la contrebande.

    Développé par le consortium Thales Alenia Space en tant que mandataire et Airbus en co-maîtrise d’œuvre pour le Maroc, ce satellite a été mis en orbite "SSO Héliosynchrone" lors d’une mission qui a duré 55 minutes et 33 secondes (du décollage à la séparation du satellite).

    Le satellite "Mohammed VI - A" est le 150è satellite fabriqué par Thales Alenia Space à être lancé par Arianespace qui compte 15 satellites supplémentaires de ce constructeur dans son carnet de commandes.




    CP/of/APA

    Réagir à cet article